Si Xavier Bertrand est un produit politique, quelle est la droite la plus en demande ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Si Xavier Bertrand est un produit politique, quelle est la droite la plus en demande ?
Si Xavier Bertrand est un produit politique, quelle est la droite la plus en demande ?
©FRANCOIS LO PRESTI / AFP

Macron compatible, RN compatible ou ni l’un, ni l’autre ?

Si Xavier Bertrand est un produit politique, quelle est la droite la plus en demande ?

Xavier Bertrand a annoncé sa candidature pour l’élection présidentielle de 2022 dans un entretien au Point. L'incertitude demeure sur l'électorat qui serait le plus susceptible de constituer sa base électorale.

Bruno Jeanbart

Bruno Jeanbart

Bruno Jeanbart est le Directeur Général adjoint de l'institut de sondage Opinionway. Il est l'auteur de "La Présidence anormale – Aux racines de l’élection d’Emmanuel Macron", mars 2018, éditions Cent Mille Milliards / Descartes & Cie.

Voir la bio »

Atlantico : Xavier Bertrand a annoncé hier sa candidature à l’élection présidentielle 2022. Entre l’électorat LR "pur" ou l’électorat LR "Macron-compatible", quel est celui le plus susceptible de constituer sa base électorale ?

Bruno Jeanbart : L’électorat LR « pur », comme vous dites, lui est déjà acquis. Dans nos enquêtes, 70% des sympathisants LR déclarent avoir l’intention de voter pour lui. Sans être exceptionnel, ce taux est élevé et supérieur à celui constaté pour des candidats potentiels comme Yannick Jadot ou Anne Hidalgo dans leur propre base. De même, la structure des intentions de vote pour Xavier Bertrand par âge correspond largement à celle de l’électorat LR aujourd’hui avec moins de 10% parmi les moins de 35 ans et 30% auprès des 65 ans et plus, à savoir plus que tous les autres candidats dans cette tranche d’âge. Mais même s’il réussissait à convaincre davantage encore de sympathisants LR cela ne constituerait une base que trop réduite pour espérer être compétitif et se qualifier au 2nd tour. En effet les sympathisants LR ne représentent aujourd'hui qu'un peu plus de 10 % des Français. Il lui faut donc aller chercher en complément cet électorat de droite qui a fui son camp depuis une dizaine d’années, à commencer par les électeurs Fillon qui ne votent plus pour la droite. Toujours dans nos enquêtes, seuls 55% des électeurs Fillon de 2017 déclarent voter aujourd'hui pour Xavier Bertrand alors que 20% disent vouloir voter pour Emmanuel Macron. Si c’est 20% revenaient vers lui, cela représenterait 4 points de plus d’intentions de vote en sa faveur et 4 de moins pour le Président sortant, les mettant tous les deux en balance pour la qualification au second tour.

Sur quels sujets pourrait-il séduire les électeurs de droite les plus centristes ?

Autant les électeurs LR divergent de ceux du centre-droit sur des questions régaliennes comme sur la sécurité, autant ils sont relativement proches sur les enjeux économiques, qui restent la principale préoccupation de la droite « Macron compatible ». C'est probablement dans la capacité de Xavier Bertrand à convaincre le centre-droit de sa volonté à remettre la France en position d’exister dans le contexte de la mondialisation que réside sa capacité à reconquérir cet électorat. Ce n’est pas simple car le Président sortant demeure perçu comme solide sur cette dimension. Toutefois, la crise du Covid et le sentiment d’abandon de toute volonté de l’exécutif  de s’intéresser à la dépense publique et à l’organisation de l’État (moins dans sa dimension niveau d’ailleurs qu’efficacité) pourrait constituer un angle d’attaque pour lui auprès de cet électorat. Son expérience régionale lui permettra t-elle de convaincre les Français que plus connecté au terrain, il peut répondre à cet enjeu ? Les mois qui viennent nous le diront.

A l’inverse, peut-il se montrer séduisant pour un électorat plus à droite, et comment ?

Incontestablement, au cours des dernières années et notamment depuis l’élection de Nicolas Sarkozy en 2007, la droite de gouvernement a vu une partie de ses électeurs la quitter pour le vote en faveur de la droite radicale. 11% des électeurs Fillon de 2017 penchent pour un vote Le Pen en 2022. Ce sont des électeurs très clairement sensibles aux enjeux de sécurité et aux discours sur l’immigration. Il faut donc apporter des réponses là-dessus pour espérer les reconquérir. La difficulté majeure ici est le doute avec lequel ces électeurs accueillent les discours des candidats de droite sur ces thématiques : nombre d’entre eux, profondément déçus pas l’expérience Sarkozy et le décalage entre sa campagne de 2007 et la politique menée durant son quinquennat, n’accordent plus de crédibilité à la droite de gouvernement sur ces sujets. Xavier Bertrand peut-il renverser cette tendance ? Ce ne sera probablement pas facile mais c’est l’un des défis que devra affronter sa candidature.

A lire aussi : 2022 : le casse-tête à 4 inconnues de Xavier Bertrand

A lire aussi : Xavier Bertrand officialise sa candidature pour l’élection présidentielle de 2022 dans un entretien au Point

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !