Ségolène Royal tuée par la couverture de son nouveau livre | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Ségolène Royal tuée par 
la couverture de son nouveau livre
©

Rentrée littéraire

Ségolène Royal tuée par la couverture de son nouveau livre

Le nouveau livre de Ségolène Royal, "Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions" sort le 1er septembre. Avant de parler du fond, le blogueur MRY revient sur la couverture de l'ouvrage...

 MRY

MRY

MRY est blogueur sur "Choses Vues".

Il est consultant en communication et expert en stratégie digitale.

 

Voir la bio »

Le livre de la candidate à la primaire PS Ségolène Royal, Lettre à tous les résignés et indignés qui veulent des solutions, sera disponible le 1er septembre prochain. Ségolène Royal a indiqué que ce livre "permet de clarifier ma vision de la France et la façon dont j'entends être la candidate et je l'espère la présidente des solutions".

Mais voilà avant de lire le livre, il nous est proposé la couverture.

Le titre. Ah le titre...

Ségolène Royal surfe sur la mode Hessel et des jeunes qui levent le poing très haut pour demander des subventions. Elle tente par là de dire qu'elle pourrait être la Ché du PS. Je ne sais pas si c'est si pertinent que cela de montrer qu'on fait du marketing politique aussi évident. On dirait une chanson des chanteurs engagés de la variété française. C'est vrai quoi : la guerre, c'est mal. Et les larmes, elles sont salées. Et le sang, c'est rouge. Si, si.

Ensuite, la photo.

Elle a changé de photographe ?... Nan parce que là... la mise en scène, le photoshopage léger pour tirer les traits... cela se voit. Et puis, tout est dans les yeux et le sourire. Dans le regard, il n'y a rien. Presqu'une tristesse. Elle n'est pas habitée. Pas heureuse sans doute. Il est vitreux son oeil. Et puis... le sourire : bouche pincée, bouche figée. Refus d'échanger. Un léger mépris même. En plus, ils n'ont pas choisi son meilleur profil. Si ?... Et c'est quoi cette coupe de cheveux tendance mémère ? Elle veut ressembler à Martine Aubry ? Et puis elle cache ses mains. Faute. Enfin, cela parait presque anecdotique. Et la veste rouge ? Pas chic, pas élégant ce rouge. Putain, on est en France ! En France, les femmes, elles font attention à ce qu'elles se mettent sur le dos. Rendez-nous la Ségolène de 2007 ! Y'a cinq ans, elle incarnait quelque chose, là... vraiment pas.

Voilà. Cette couverture ne donne pas envie de lire le livre. Même au second degré.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !