Secrétariat d’État aux Français de l’étranger : le fromage réattribué | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Secrétariat d’État aux Français de l’étranger : le fromage réattribué
©

Zone franche

Secrétariat d’État aux Français de l’étranger : le fromage réattribué

Douillet expédié aux Sports, les Français de l’étranger ne seront pas restés orphelins bien longtemps. Édouard Courtial, un proche de Brice Hortefeux, est leur nouveau crémier.

Hugues Serraf

Hugues Serraf

Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019

 

Voir la bio »

Croyez-le ou non, un successeur a été trouvé à David Douillet pour son secrétariat d’État aux Français de l’étranger ! Ce proche de Brice Horterfeux s’appelle Édouard Courtial, il était jusqu’à présent député de l’Oise mais est surtout connu pour son hostilité aux parents indignes qui s'achètent des télés à écran plat avec les allocs de rentrée scolaire...

Que Douillet ait été propulsé ministre des Sports est déjà une fameuse surprise, compte tenu de la difficulté manifeste à propulser un type de son gabarit où que ce soit. Mais qu’il se soit trouvé quelqu’un, en haut lieu, pour considérer que son fromage précédent ait réellement besoin d’être transféré à un bizut inconnu laisse l’observateur pantois.

Secrétaire d’État aux Français de l’étranger, de l’avis général, c’est un job qui ne sert strictement à rien. Même le champion de judo en convient lorsqu’on le pousse un peu, tapotant nerveusement sa carte Frequent Flyer Air France : on se promène à travers le monde, on rencontre des compatriotes, on bavarde gentiment avec eux, on leur demande s’il fait ce temps toute l’année ou si c’est juste en ce moment et, en prenant congé, on leur rappelle qu’il y aura bientôt des élections présidentielles, immédiatement suivies de législatives permettant d’élire onze nouveaux députés hors-sol

Ah ben oui, finalement, le job ne sert peut-être pas complètement à rien s’il permet au moins de mobiliser un électorat que l’on présume acquis à la majorité en ces temps difficiles. Le PS s’en est d’ailleurs rendu compte, qui demande carrément l’intégration de l’entretien du globe-trotter gouvernemental aux comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012.

Bon, c’est sûr, ils font du mauvais esprit, les socialistes : si le secrétaire d'État parle des élections aux exilés, c'est juste pour leur rappeler qu'il se passe des choses au pays et qu'il ne faut surtout pas oublier de s'inscrire sur les listes électorales consulaires. Dont acte.

Un conseil d'ancien expat qui ne mange pas de pain à l'impétrant : les Français de l'étranger, les seuls fromages qu'ils apprécient à leur juste valeur, ce sont ceux que les visiteurs leur ramènent en douce depuis la mère patrie. Si la valise diplomatique confiée au sieur Courtial peut au moins servir à ça, le changement de crémier n'aura pas été entièrement inutile...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !