Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société

Un tweet choc pour un livre choc

Savez-vous pourquoi Emmanuel Macron lit Edouard Louis ? Il a ses raisons !

Le président de la République aime les classiques. Il vient d'en ajouter un à sa bibliothèque : "Qui a tué mon père".

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

La parution, il y a quelques années, de "Pour en finir avec Eddy Bellegueule" a fait la gloire d'Edouard Louis. A l'époque Le Monde avait encensé le livre le trouvant admirable. Adepte des choses vécues, Edouard Louis y parlait de sa vie et de ses péripéties. 

Il y racontait notamment,  avec force détails, comment un soir place de la République il avait ramassé un jeune homme pour le ramener chez lui. Là, le bienveillant compagnon d'un soir s'était transformé en bête féroce et avait violé Edouard Louis avant de le dévaliser. 

Bien que très choqué, l'auteur de Pour en finir avec Eddy Bellegueule avait refusé de porter plainte (c'est dans son livre). En effet, l'agresseur était arabe. Edouard Louis ne voulait pas s'attaquer à plus malheureux que lui…

Depuis, les médias ne cessent de s'intéresser à Edouard Louis. Filmé, photographié, il est de toutes les manifs anti macroniennes. Toujours flanqué de son fidèle (?) amoureux : Geoffroy de la Lagasnerie. Mais jamais à côté des militants de la CGT: Edouard Louis ne se commet pas avec les pue-la-sueur. Il défile avec des collectifs de banlieues, qui proclament sur leurs banderoles: "urgence la police assassine !". 

Edouard Louis a écrit un nouveau livre : "Qui a tué mon père ". Le journal L'Opinion nous apprend qu'il est "décortiqué" à l'Elysée. C'est la conseillère à l'Agriculture d'Emmanuel Macron, Audrey Borolleau, qui l'a lu en premier. Elle a aussitôt recommandé à d'autres conseillers.

Ils l'ont lu. Puis ils ont attirés l'attention du président de la République sur ce beau texte : il l'a lu à son tour. D'après un des conseillers interrogé par L'Opinion, " Qui a tué mon père " est un livre très "macronien". Il y est pourtant question de la détresse sociale des plus démunis. On sait que Macron aime en même temps les pauvres et les riches. 

Cette opération récup' a prodigieusement irrité Edouard Louis. Dans un tweet il a livré le fond de sa pensée sur le président de la République : "Emmanuel Macron, mon livre s'insurge contre ce que vous êtes et ce que vous faites, abstenez-vous d'essayer de m'utiliser pour masquer la violence que vous incarnez et exercez. J'écris pour vous faire honte. J'écris pour donner des armes à celles et ceux qui vous combattent".

Méchant Edouard…Pauvre Emmanuel… 

Post-Scriptum : Quelques mots quand même sur le contenu du livre d'Edouard Louis. La formule est de Frédéric Beigbeder et elle est excellente : "C'est Germinal réécrit par Calimero". Un mot encore. Pierre Bourdieu a écrit un livre définitif :"De la misère en France". Edouard Louis n'est pas Bourdieu. 

 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !