Révélations désastreuses en série : Trump peut-il encore longtemps défier les lois de la gravité politique ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
Révélations désastreuses en série : Trump peut-il encore longtemps défier les lois de la gravité politique ?
©NICHOLAS KAMM / AFP

Campagne mouvementée

Révélations désastreuses en série : Trump peut-il encore longtemps défier les lois de la gravité politique ?

L’ancien proche conseiller de Donald Trump à la Maison Blanche, John Bolton, s'apprête à sortir le 23 juin un livre avec des révélations accablantes ("The Room Where It Happened, A White House Memoir"). Le livre de John Bolton dévoile les comportements répréhensibles du président américain.

Jean-Eric Branaa

Jean-Eric Branaa

Jean-Eric Branaa est spécialiste des Etats-Unis et maître de conférences à l’université Assas-Paris II. Il est chercheur au centre Thucydide. Il est notamment l'auteur de Hillary, une présidente des Etats-Unis (Eyrolles, 2015), Qui veut la peau du Parti républicain ? L’incroyable Donald Trump (Passy, 2016), Trumpland, portrait d'une Amérique divisée (Privat, 2017),  1968: Quand l'Amérique gronde (Privat, 2018), Et s’il gagnait encore ? (VA éditions, 2018), « Joe Biden : le 3e mandat de Barack Obama (VA éditions, 2019) et la biographie de Joe Biden (Nouveau Monde, 2020). Son dernier livre : Kamala Harris, L'Amérique du futur, aux éditions Nouveau monde (septembre 2021).

Voir la bio »

John Bolton, ancien conseiller à la sécurité nationale de Donald Trump, s’apprête à publier un livre à charge contre le Président. Depuis le début de son mandat, l'électorat du Président américain a accepté ses nombreux scandales. Pensez-vous que les révélations du livre de Bolton soient le coup de massue pour le Président Américain ? 

Jean-Eric Branaa : Je ne pense pas que le livre de John Bolton soit le coup de massue final. On l'a vu, Trump se  relève quasiment tout le temps. En revanche, je pense que le livre de John Bolton va compter. Il y a eu 3 ouvrages qui auront compté pendant cette présidence. Le premier s'intitulait "Le feu et la fureur", qui n'était d'ailleurs pas vraiment original, il n'y avait rien d'extraordinaire dedans, mais il reprenait tous les ragots qu'il y avait un peu partout et toutes les informations qu'on avait pu lire dans la presse régulièrement, tout ceci dans un seul livre. Le suivant, c'était "Peur" de Bob Woodward, en revanche, il n'y avait aucune révélation fracassante. Le livre contenait des avis différents et c'est ce qui était original. Mais ce livre n'a pas marché comme BobWoodward le voulait. Pour terminer, nous avons ce troisième livre. La vraie différence, c'est que John Bolton fait de véritables révélations, mais aussi qu'il garantit un certain sérieux puisque c’est un homme politique du sérail et qu'il était très proche de Trump. Il faisait partie de sa garde rapprochée puisque c'était son conseiller à la sécurité nationale et se trouvait donc à l'intérieur de la Maison Blanche. Il a été au courant d'à peu près tous les dossiers et sait ce que pense Trump. Cela prend de toute évidence une importance vraiment très différente de tout ce qu'il y a eu jusqu'à maintenant. Et bien sûr, cela va avoir une portée. D'autant plus que nous sommes en campagne électorale, et on se doute bien que Joe Biden, l'adversaire de Trump, va se jetter dessus et prendre chacune des phrases et les encadrer. Chaque phrase, même celles que nous ne verront pas, Joe Biden va les repérer, les disséquer et bien sûr, ceci servira à la campagne des démocrates en disant " Mais vous savez, ce n’est pas nous qui le disons, c’est un très proche de Trump qui le connait très bien" !

Dans cet ouvrage, il y a notamment une attaque qui porte, qui est particulièrement féroce de la part de Bolton, qui affirme que Donald Trump était proche de Xi Jinping et qu'il lui aurait demandé de l'aider à être réélu, notamment en augmentant les achats de produits américains. Et en janvier, qu’est ce que nous a annoncé la Chine ? Qu’elle augmentait temporairement ses achats de près de 100 milliards ! Pour le moment, je n'ai pas eu le livre et ai vu l'information sur le New York Times, comme tout le monde. Ainsi, nous ne savons pas quand exactement Donald Trump aurait fait ses demandes au Président chinois, mais en réalité, la date, tout le monde s’en moquera. Ce que les gens vont retenir, c'est les informations que donne Bolton. Ajoutons à cela son changement de stratégie fin mars, début avril, en faisant de la Chine le bouc émissaire de la crise du Covid-19, décidant en plus de lier ses attaques contre la Chine à Joe Biden ! Il avait expliqué que son rival était très proche des Chinois. Cette attaque semble maintenant compliquée parce que John Bolton vient de mettre un sacré clou dans la chaussure de Donald Trump... le Président américain  va peut être se relever, mais en tout cas il va marcher plus difficilement !

Pensez-vous que ces révélations peuvent faire pencher la balance pour les prochaines élections ? 

Je crois qu'effectivement elles vont poser des problèmes à Donald Trump. Non pas les révélations en tant que tel, mais le fait est qu'elles vont compliquer sa campagne. Sa campagne qui est déjà très compliquée depuis le début du mois de janvier. Déjà car le coronavirus est venu la fracasser alors que Donald Trump avait déjà prévu de faire exploser sa campagne en mettant les gentils d'un côté et  les méchants de l’autre, avec un plan économique fabuleux pour arbitrer tout ça. C'était la campagne qu'il souhaitait proposer aux Américains. Et le coronavirus a rajouté «  Oui, mais tu as mal géré la crise sanitaire, donc, tu n'es pas capable d'être au pouvoir » !  Derrière, la pandémie a entraîné une crise économique avec le chômage qui est à 40 millions de personnes et qui ne se résorbera pas d'ici la rentrée ou même jusqu'au début de l'année 2021. Mercredi, le patron de la Fed évoquait une période de deux à trois ans. Cela devient donc tendu pour Trump,  et même s'il va jouer sur le « je l’ai fais une fois, je peux le faire une deuxième fois », c’est très hypothétique. Ensuite, il y a la crise sociale, que Trump a mal géré en ignorant totalement la demande d'égalité des populations. Je ne parle pas que des Noirs, car les Afro-Américains ne sont qu'une partie de ceux qui souhaitent l'égalité. En réalité, ce mouvement est beaucoup plus large et concerne toutes les minorités : des Latinos, des Amérindiens, des Indiens… Et en plus, des femmes, des homosexuels, des transgenres... C’est un mouvement de jeunesse qui demande plus d'inclusion et de bienveillance. Et ça Donald Trump ne l'a pas compris, ce qui complique terriblement sa campagne. Le dernier point, c'est que sa campagne, pour l'instant, n'existe pas puisque le coronavirus l'empêche de la lancer. L'affaire Bolton vient s'ajouter là-dessus, à un moment où beaucoup de républicains modérés ont tourné le dos à Donald Trump et l'ont fait savoir. Que ce soit des anciens du gouvernement précédent avec l'ancien président, certains de ses ministres, mais aussi des militaires. Ceci rend donc compliquée la campagne du président actuel. Les écrits de John Bolton ne vont peut être pas avoir une influence directe sur l'élection de Trump, mais ça ne rendra pas facile sa tâche. 

L'ouvrage de John Bolton peut-il peser dans la balance quant à la position de Trump sur la crise raciale ? Mary Trump, sa nièce sort également un ouvrage publié le 28 juillet. Pensez-vous qu'il comptera autant que celui de J.Bolton ? 

Je ne crois pas. Selon moi, Donald Trump va faire comme d’habitude : il va parler de Bolton, ce qu’il fait déjà depuis hier, en expliquant que c'est un pauvre type, qu'il est has been et qu'il est juste en train de se venger de son ancien patron. Et John Bolton, lui, va dire que c’est lui qui est parti car Donald Trump était incapable d’être au pouvoir et qu’il est dangereux. Mais en attendant, ce qu'il faut voir surtout, c'est que pendant que Donald Trump interagit sur ce sujet, il ne se bat pas contre Joe Biden. C’est un aubaine assez extraordinaire pour son rival. Trump se trompe de cible totalement. C'est comme lorsqu’il s'attaquait à Obama avec l’Obama Gate, ça ne reposait sur rien. Quand on est candidat, il faut savoir aussi viser la bonne cible et ne pas la lâcher et la toucher. Et là, pour l'instant, Trump tire dans tous les sens, dans toutes les direction, mais il ne touche rien.

Quant au livre de sa nièce Mary Trump, je trouve qu'il n'a aucun intérêt. Les histoires de famille restent les histoires de famille. Son livre va intéresser les obsédés de Trump qui vont bondir  dessus. Mais globalement, il fera l'affaire de deux ou trois jours. Bolton, c’est beaucoup plus sérieux et beaucoup plus profond. Vous voyez le nombre de tweets qu’il y a depuis hier. Des messages survoltés de la part du président contre John Bolton. Contre sa nièce, il n’y aura rien. Je pense que c'est incomparable. 

Pensez que son électorat pourra continuer à suivre Trump après la parution de ce livre ? Jusqu'où peut-il aller pour son Président ? 

Jusqu’à la fin !  Ceux qui suivent Trump suivent vraiment Trump, et depuis un moment. Mais c’est le cas de beaucoup de républicains. Je connais beaucoup de républicains aux Etats-Unis qui votent Trump et qui sont très sincères. La plupart du temps, ils disent qu’avant Trump, le Parti républicain, c'était beaucoup de monde qui se battaient les uns les autres. Depuis qu'il est président, ce n'est plus le cas. Donc tout le monde est très rangé derrière le chef. Et beaucoup d'entre-eux ont le culte du chef. Ils respectent énormément Donald Trump et sont prêts à lui pardonner beaucoup de choses. Après, il est vrai que les plus modérés sont gênés sur beaucoup des valeurs, mais globalement, ceux-là souhaitaient une économie qui fonctionne, et c'est vrai qu'elle fonctionnait jusqu'en janvier.

Les plus modérés risquent de ne plus le suivre, mais les plus fidèles continueront. Après, c'est une affaire de combien de personnes vont aller voter. Et là, c'est beaucoup plus compliqué parce qu'il a beaucoup de mal à élargir sa base électorale désormais. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !