Record absolu de bouchons en #idf : les Franciliens pris en otage par les décisions unilatérales de la Maire de Paris | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Record absolu de bouchons en #idf : les Franciliens pris en otage par les décisions unilatérales de la Maire de Paris
©Reuters/Charles Platiau

Egoïsme municipal

Record absolu de bouchons en #idf : les Franciliens pris en otage par les décisions unilatérales de la Maire de Paris

Ce mardi matin, la région d’île de France enregistre un nouveau record d'embouteillage, avec 546 km de bouchons paralysant l'ensemble du trafic parisien.

Pierre  Chasseray

Pierre Chasseray

Pierre Chasseray est délégué général de l’association «40 millions d’automobilistes»

Voir la bio »

Ce mardi matin, la région d’île de France enregistre un nouveau record d'embouteillage, avec 546 km en tout. le dernier en date remonte à novembre 2016. Comment expliquer cette hausse? Quelles en sont les raisons?

Un nouveau pic de bouchon devrait arriver un peu plus tard, courant octobre. Il y a beaucoup de choses qui expliquent ce qu'il s'est passé hier. Il y a déjà le contexte climatique ; avec le mauvais temps, on n'est pas sûr qu'il fasse beau quand on rentre le soir. Cela pousse donc beaucoup d'automobiliste à prendre la voiture. Il y a aussi les grèves potentielles dans les transports, qui marchent de moins en moins bien. Beaucoup de Français préfèrent prendre leurs véhicules pour cette raison. A cela s'ajoute le fait que nous étions un mardi, un des jours les plus propices aux embouteillages. Et évidemment, la goutte d'eau qui fait déborder le vase, c'est les mesures d'Anne Hidalgo qui se ressentent au-delà de la région parisienne. Chaque décision prise par la ville de Paris a des conséquences dans la région parisienne, et sur la mobilité en Île-de-France.

Quels sont les risques que la situation s'empire?

Evidemment, cela va empirer car nous ne sommes pas encore dans les très mauvais jours, à partir d'octobre / novembre. On va avoir des journées encore plus dures en termes de météo, et des automobilistes encore plus tentés de prendre leurs voitures. Potentiellement, les effets des mesures Hidalgo vont se faire ressentir parce qu'il y aura davantage de bouchons dans la ville et donc dans l'Île-de-France. Ce qu'il faut comprendre, c'est que chaque axe fermé à Paris a des conséquences sur les embouteillages dans la région. C'est pour ça que j'ai hâte que la région ait son mot à dire en terme de restriction de circulation dans Paris. Ce qui est à craindre, c'est qu'on vive des records de bouchons au mois de Novembre. Le pire scénario serait un jeudi où il ne fasse pas beau, et la SNCF soit en grève. Ce jeudi-là, on exploserait les records de bouchons.

Quelles sont les solutions envisageables pour réduire les embouteillages en Île-de-France?

la solution c'est qu'Anne Hidalgo arrête sa chasse aux automobilistes. Ça fait longtemps qu'il faut entrer dans un process de concertation. C'est ce que lui demande le ministre de l'Intérieur Gérard Collomb. Il a demandé précisément qu'Anne Hidalgo. Celle-ci est arrivée dans un dogmatisme où elle insulte tous ses opposants en utilisant des termes à la limite de l'acceptable. Quand j'entends qu'on est traités de réact, de néo-réact ou même de fachosphère pour décrire le milieu automobiliste. On est vraiment dans une haine profonde de la maire de Paris envers les automobilistes. Donc il faut vite qu'on réattribue à la région la gestion du trafic. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !