"Sarkologies" de Maffesoli : le seul essai qui vaille sur Nicolas Sarkozy ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
"Sarkologies" de Maffesoli : 
le seul essai qui vaille sur Nicolas Sarkozy ?
©

Critique littéraire

"Sarkologies" de Maffesoli : le seul essai qui vaille sur Nicolas Sarkozy ?

Le sociologue Michel Maffesoli a publié dernièrement "Sarkologies". Le premier ouvrage consacré au chef de l'État a "su dépasser toute querelle politicienne", selon l'écrivain Éric Delbecque.

Eric  Delbecque

Eric Delbecque

Eric Delbecque est expert en sécurité intérieure, auteur des Ingouvernables (Grasset). Eric Delbecque est expert en sécurité intérieure et en intelligence économique et stratégique, Directeur du pôle intelligence économique de COMFLUENCE et Directeur Général Adjoint de l’IFET (Institut pour la Formation des Élus Territoriaux, créé à l'initiative de l’Assemblée des Départements de France, et agréé par le ministère de l’Intérieur pour dispenser de la formation aux élus). Il fut directeur du département intelligence stratégique de la société SIFARIS, responsable de la sûreté de Charlie Hebdo et chef du département intelligence & sécurité économiques de l’Institut National des Hautes Études de la Sécurité et de la Justice (INHESJ), établissement public administratif placé sous la tutelle du Premier ministre), directeur de l’Institut d’Études et de Recherche pour la Sécurité des Entreprises (IERSE, institut de la Gendarmerie nationale), expert au sein de l’ADIT (société nationale d’intelligence stratégique) et responsable des opérations d’intelligence économique et de communication de crise au sein d’une filiale de La Compagnie Financière Rothschild.

Par ailleurs, il fut conférencier à l’IHEDN (Institut des Hautes Études de Défense Nationale), au CHEMI (Centre des Hautes Études du Ministère de l’Intérieur), et à l’École de Guerre Économique. Il a enseigné à Sciences Po (IEP de Paris), à l’ENA (École Nationale d’Administration), à l’IHEDN (Institut National des Hautes Études de la Défense Nationale), à l’ENM (École Nationale de la Magistrature), à l’EOGN (École des Officiers de la Gendarmerie Nationale), à Paris-Dauphine et au Pôle Universitaire Léonard de Vinci. Il est colonel de réserve (RC) de la Gendarmerie Nationale.

Il est l’auteur de nombreux livres portant sur les sujets suivants : l’intelligence économique, la sûreté des entreprises, les stratégies d’influence, l’histoire des idéologies, la sécurité nationale et le management de crise. Il a récemment publié Les Ingouvernables (Grasset) et, avec Christian Chocquet, Quelle stratégie contre le djihadisme ? Repenser la lutte contre la violence radicale (VA éditions). 

Voir la bio »

L’actuel président de la République a suscité de nombreuses vagues médiatiques inutiles. Sarkologies, le livre de Michel Maffesoli, apparaît jusqu’à ce jour comme le seul ouvrage utile sur Nicolas Sarkozy. Son analyse est remarquable parce qu’elle a su dépasser la querelle politicienne pour labourer profondément le terrain sociologique. Tous les essais sur l’hôte de l’Élysée venaient de partisans ou d’adversaires. Maffesoli rompt avec le discours passionnel pour montrer que le chef de l’État constitue une figure emblématique de l’époque. Dès lors, sous la plume de l’auteur, l’élection de 2007 devient sociologiquement et anthropologiquement lisible.

Face aux hystériques dénonciations de « Sarko », Maffesoli met à jour les résonances puissantes qui existent entre lui et les Français, par delà même la conscience de ces derniers et de l’intéressé.

Il y d’abord une immense mauvaise fois dans les différents procès qui sont fait à « l’homme pressé » de la rue du Faubourg Saint-Honoré : c’est là le premier constat qui transpire des pages de Sarkologies. Les membres d’une certaine intelligentsia vouent aux gémonies celui qui, disent-il en substance, n’exprime pas la volonté du peuple alors qu’il semble au contraire traduire des réalités populaires profondes. En fait, la « hargne » que le président déclenche s’explique par le fait qu’il représente "ce dont on a peur, mais dont on pressent qu’inéluctablement, « ça arrive »".

Avec ce XXIème siècle commençant, un cycle s’achève et avec lui des valeurs, les certitudes ayant marqué la modernité. Toute cette culture, sucée avec le lait maternel, celui d’une République une et indivisible, peu à peu s’estompe. D’où un effroi diffus engendrant une panique, elle bien précise, que l’on va projeter sur celui qui, sans honte excessive, annonce qu’il va assumer un changement jugé nécessaire. On craint moins Sarkozy « en soi » que comme symbole du monde qui rattrape la France et l’oblige dans la douleur à évoluer. Il est une bonne autobiographie du moment. »     

Profondément en phase avec le reste de son œuvre, ce livre de Michel Maffesoli explore tout autant les significations sociales de l’homme qui en est le sujet que l’époque dans laquelle nous vivons. Il souligne de manière générale que les élites vivent dans un univers largement déconnecté du monde réel : ce que Nicolas Sarkozy a compris et qui détermine un comportement en rupture avec ce fossé grandissant. L’analyse de Maffesoli aide donc à réintroduire la pensée politique au sein d’une actualité qui, très souvent, n’est plus décortiquée mais caricaturée.     

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !