Quand Shimon Peres ironise sur la stratégie d’influence du Qatar | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Shimon Peres (au centre de la photo).
Shimon Peres (au centre de la photo).
©Reuters

Confidentiel

Quand Shimon Peres ironise sur la stratégie d’influence du Qatar

Shimon Peres recevait récemment une délégation d'hommes d'affaires français pour évoquer les relations économiques entre la France et l'Etat d'Israël.

Le président de l’Etat d’Israël reçoit beaucoup de visiteurs dans sa belle résidence de Jérusalem, entre autres parce que le Premier ministre, Benjamin Netanyahou est plus difficile d’accès… Quoiqu’il en soit, Shimon Peres accueillait récemment une délégation d’hommes d’affaires français pour évoquer les relations économiques entre la France et l’Etat hébreu. A l’un d’eux qui demandait au prix Nobel de la Paix ce qu’il pensait de la stratégie de "soft power" du Qatar par la promotion du Football, Shimon Peres a répondu malicieusement, en français : "Israël forme des têtes, le Qatar achète des pieds. Nous verrons vite qui a raison." Un raccourci cinglant qui ne laisse aucune place au doute sur ce que pense Peres, en son for intérieur, des investissements footballistiques des Princes de Doha.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !