Quand les Inrocks' voient des ennemis de la démocratie partout mais oublient de balayer devant leur porte... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Media
Quand les Inrocks' voient des ennemis de la démocratie partout mais oublient de balayer devant leur porte...
©

Coup de gueule

Quand les Inrocks' voient des ennemis de la démocratie partout mais oublient de balayer devant leur porte...

Cité dans les Inrockuptibles pour avoir écrit sur Atlantico, Jean-Paul Gourévitch s'estime diffamé par l'hebdomadaire qui l'a qualifié de "spécialiste autoproclamé des migrations adoré par l'extrême-droite". Le chercheur a adressé un droit de réponse à la rédaction, sans réponse pour l'instant. Déontologie et débat démocratique en panne ?

Voici la demande de droit de réponse que j'ai adressée à la direction et à la rédaction du journal Les Inrockuptibles (Bernard Zekri, Audrey Pulvar, Arnaud Aubron, Jean-Marc Lalanne) le 17 octobre avec copie au journaliste. Malgré un rappel de ma part le 19 octobre, il n'y a eu jusqu'ici strictement aucune réaction de la part des intéressés. Déontologie et débat démocratique en panne ?


"J'ai été mis en cause et diffamé à titre personnel dans votre numéro du 17/10/2012 par votre collaborateur David Doucet page 134. Vous trouverez ci-dessous ma réponse et le texte du droit de réponse que je vous demande de reproduire dans la prochaine édition du magazine et sur votre site.

Dans l'article intitulé "Idées brunes à la une" et qui veut démontrer que des extrémistes de droite trouvent des tribunes sur des sites grand public, votre collaborateur écrit en effet :

"C'est ainsi par exemple que Jean-Paul Gourévitch 'spécialiste autoproclamé des migrations', adoré par l'extrême-droite pour avoir livré un rapport tout à fait farfelu sur le coût économique de l'immigration intervient sur Le Plus (site participatif du Nouvel Obs) ou bien encore sur le pure player conservateur Atlantico."

Votre collaborateur a bien entendu le droit de critiquer mes écrits mais ni de travestir mes fonctions ni d'attenter à ma réputation.

On ne peut pas dire que je suis un "spécialiste autoproclamé de l'immigration" dans la mesure où je travaille comme consultant international sur le sujet depuis 20 ans pour des organismes aussi différents que le ministère des Affaites Etrangères et Européennes, l'Union européenne, l'Unesco, le Conseil de l'Europe, des cabinets et des ONG. Je précise si besoin que mon rapport sur les migrations subsahariennes a été voté à l'unanimité en avril 2008 par le Conseil de l'Europe, ce qui est suffisamment rare pour être mentionné. Je ne vois pas par ailleurs d'où viennent les guillemet utilisés. Cette expression avait été effectivement employée dans une émission de France Culture le 26 mai 2012 par le même David Doucet. Or Jean-Marc Four, directeur de l'émission, a fait passer à ma demande un droit de réponse dans l'émission suivante et l'a publiée sur le site de France Culture. Je m'étonne que votre journaliste n'en ait pas tenu compte et réédite cette opération, comme s'il s'agissait d'un règlement de comptes personnel.

Votre journaliste prétend que je suis adoré par l'extrême-droite pour mon rapport sur l'immigration. Premièrement je n'ai pas publié un rapport mais quatre différents (immigration, émigration, politique migratoire, immigration irrégulière) et le cinquième actualisé sortira le mois prochain. Je suis également l'auteur de L'Immigration ça coûte ou ça rapporte ? (Larousse 2009) dont l'éditeur n'est pas spécialement encarté auprès de l'extrême-droite. Monsieur David Doucet ne les a probablement pas lus car il découvrirait que la régularisation des travailleurs sans-papiers que je préconise n'est certainement pas un thème d'extrême-droite. Par ailleurs, même si Marine Le Pen a, il est vrai, cité deux de mes chiffres (en les sortant d'ailleurs de leur contexte) je ne suis pas adulé par l'extrême-droite mais largement critiqué par cette mouvance qui considère que je me suis "rangé sous la bannière de la pensée dominante" (Steve Briois). Plus généralement j'interviens, et je le revendique, pour des tas d'organismes de toutes appartenances et, entre autres, pour la Licra, SOS-Racisme, La Pastorale des Migrants, Les amis du Monde Diplomatique... dont personne ne peut dire qu'ils se situent à l'extrême-droite.

Quant à l'adjectif "farfelu" qu'il utilise concernant mon rapport, c'est au minimum un raccourci que mes confrères - qu'ils se situent à gauche avec des coûts inférieurs comme Xavier Chojnicki ou Lionel Ragot, ou à droite avec des coûts supérieurs comme Yves-Marie Laulan ou Gérard Pince - n'ont jamais eu l'arrogance d'utiliser quand ils analysent mes travaux. Nous nous situons dans le débat et non dans le mépris. 

Je considère donc que votre journaliste, pour la seconde fois, manifeste clairement une volonté de nuire.

Aussi, sans vouloir polémiquer, ni engager de procédure judiciaire, ni intervenir dans les débats actuels autour des Inrocks, je vous demande simplement d'insérer le rectificatif suivant :

"Jean-Paul Gourévitch, consultant depuis 20 ans sur les migrations auprès de nombreuses instances internationales, récuse les informations tendancieuses du journaliste David Doucet dans les Inrocks n° 881 du 17 au 23 octobre tendant à le présenter comme un extrémiste de droite et suggère à ceux qui souhaiteraient connaître ses positions sur l'immigration de se reporter directement à ses travaux."

Dans l'attente, je vous prie de croire à mes sentiments les meilleurs,

Jean-Paul Gourévitch"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !