Quand la famille royale britannique fait des heures sup pour justifier son existence | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
People
Quand la famille royale britannique fait des heures sup pour justifier son existence
©Reuters

God Save the Queen

Quand la famille royale britannique fait des heures sup pour justifier son existence

Chaque année, en juin, les comptes de la Maison royale, et donc le coût de la monarchie pour le contribuable, sont publiés.

Une famille royale, c'est avant tout des traditions, bien sûr. Et depuis quelques années, il y a la tradition du pic d'activité de mai-juin. Sur le mois précédent, nous avons eu le 90ème anniversaire de la reine, le lancement par le Prince Harry des Invictus Games, une sorte de jeux paralympiques pour anciens combattants blessés lancés par le petit-fils de la reine, et Heads Together, le mouvement caritatif lancé par le Prince William et la duchesse de Cambridge, Kate. 

Pourquoi tant de zèle ? Tom Sykes, le correspondant en têtes couronnées de Daily Beast, explique l'origine de cette tradition printanière : c'est début juin que chaque année sont publiés les comptes de la Maison royale. Et donc que les Républicains britanniques (ceux qu'il reste) sautent sur l'occasion pour pousser des cris d'orfraie sur le coût de la famille royale pour le contribuable britannique. 

Alors forcément, ça aide d'anticiper le coup, surtout en faisant parler de ses actions caritatives. Si la famille royale a des actifs considérables - la valeur de ses biens immobiliers était estimée à presque dix milliards d'euros en 2011 - et ne paye pas d'impôts, elle reçoit néanmoins une dotation annuelle du Trésor public, votée par le Parlement. L'année dernière, la dotation se montait à environ 47 millions d'euros. Il faut montrer aux contribuables qu'ils en ont pour leur argent. 

En général, en juin la famille royale répond à la controverse inévitable sur ses fonds par la cérémonie "Trooping the Colour" (en gros, "le salut aux couleurs", ou "le ralliement aux couleurs"), un grand défilé militaire, qui permet d'épater et d'occuper l'espace médiatique. La reine prend ensuite deux mois de vacances dans son château de Balmoral. Des vacances aux frais du contribuable, évidemment bien méritées.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !