Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)
©STEPHANE DE SAKUTIN / AFP

Attention, c'est chaud !

Quand Isabelle (Saporta) trompe Yannick (Jadot) avec Gaspard (Gantzer) et que le vrai cocu s'appelle David (Belliard)

Cet article est déconseillé aux moins de 16 ans. Car il franchit les frontières de l'érotisme pour s'approcher de celles de la pornographie.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Il y a sur Atlantico une rubrique très lue : la revue de la presse people. Plus lue souvent que mes propres textes. Ce qui m'est totalement insupportable. Dans sa dernière livraison, on y apprend que Louane est enceinte et que Jamel s'est réconcilié avec Mélissa.

Ces charmantes nouvelles sont issues de la lecture de Voici, de Closer ou de Public. Pff et encore pff ! Il y a mieux, plus torride, plus croustillant, plus émoustillant. Et pour cela, il faut aller, comme je l'ai fait, sur Le Parisien. Et là; devant tout le monde, en public, s'affiche une étreinte inattendue. Il s'agit d'une interview croisée d'Isabelle Saporta et de Gaspard Gantzer. La belle est la compagne officielle de Yannick Jadot, le patron des écologistes. Le beau, ancien communicant de François Hollande, est candidat indépendant à la Mairie de Paris. Tous deux annoncent sans vergogne, et en toute impudeur, qu'ils vont former un « ticket écolo » pour les municipales.

Les convictions écologiques d'Isabelle Saporta ne peuvent être mises en doute : elle les a forgées des nuits durant dans les bras de Yannick Jadot. Et elle en donne la preuve avec cette phrase émouvante : « Je veux des paysans bio dans le Grand Paris, des artisans dans le cœur de la ville ». Ce qui n'est pas sans rappeler la célèbre phrase d'Alphonse Allais : « Il faut mettre les villes à la campagne car l'air y est plus pur ».

Mais, s'interroge Le Parisien, « que pense Yannick Jadot de votre choix ? ». Isabelle Saporta : « Je suis très heureuse et très amoureuse, mais je préfère que vous lui demandiez ». Amoureuse peut-être, mais heureuse, sans doute pas. Yannick Jadot, épuisé par ses activités politiques, l'a-t-il délaissée ? Ses prestations amoureuses n'ont-elles plus l'ardeur brûlante des premières nuits de leur idylle ?

Il nous faut aussi mentionner le nom de David Belliard. Il est le candidat officiel des écologistes aux municipales. Pourquoi, avec la bénédiction de Yannick Jadot, très ouvert à tout partage, ne s'est-elle pas jetée dans ses bras ? L'a-t-elle essayé, et en grande amoureuse qu'elle est, a-t-elle été déçue ?

Le vrai cocu de l'histoire, c'est lui. Toute notre sympathie attristée va vers le pauvre David. Réjouissons-nous cependant : la campagne pour la Mairie de Paris va ressembler à une soirée dans un club échangiste, et on ne va pas s'ennuyer. Quant à Gaspard Gantzer, nul doute que ses qualités viriles, vérifiées par Isabelle Saporta, vont inciter toutes les Parisiennes à voter pour lui...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !