Pourquoi les parents ne voient pas quand leur enfant est obèse | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Pourquoi les parents ne voient pas quand leur enfant est obèse
©Reuters

L'amour rend aveugle

Pourquoi les parents ne voient pas quand leur enfant est obèse

Une parent sur trois sous-estimerait le poids de ses enfants ayant pour conséquence un diagnostic tardif de l'obésité pour les enfants concernés.

Arnaud Cocaul

Arnaud Cocaul

Arnaud Cocaul est médecin nutritionniste. Il est membre du Think Tank ObésitéSIl a dernièrement écrit Le S.A.V. des régimes aux éditions Marabout.

Voir la bio »

Atlantico : Dans une étude publiée au Royaume-Uni par le Journal of General Practice, il semblerait que les parents aient beaucoup de mal à détecter l'obésité chez leurs enfants. Comment expliquer que les parents soient incapables de détecter une pathologie pourtant visible ?

Arnaud Cocaul : La plupart du temps, c'est parce que les parents sont dans l'ignorance de ce qu'est l'obésité ou bien ils ne veulent pas le voir. Parfois, les parents ne voient car dans les familles d'obèse la tendance est à la sous-estimation du poids. Il y a des gens qui pensent que leur enfant est bien portant ou simplement costaud alors qu'il est à l'évidence obèse. Les erreurs d'appréciation sont fréquentes. 

Toujours selon la même étude, un tiers des parents sous-estimerait le poids de ses enfants. Est-ce également le cas pour leur propre poids ?

Les parents le font aussi pour leur propre poids. Quand les gens sont impliqués et sensibilisés aux questions de surpoids, ils consulteront plus facilement pour leurs propres enfants. Mais quand il s'agit d'une famille obèse qui n'est pas prise en charge, la problématique sera minimiser. Pour peu que les grands-parents soient nourrissants, qu'ils aient connu la seconde guerre mondiale, ils risquent d'envoyer des signaux contradictoires, de servir des portions qui ne sont pas adaptées à la taille des enfants.La plupart du temps, les grands parents donnent des signaux laxistes. Ils veulent se comporter comme des "grands-parents gateaux" et font passer leur amour par là. Certains parents culpabilisent de leur absence et compensent par la nourriture. Les parents peuvent également envoyer des messages contradictoires : inciter les enfants à bouger alors qu'eux-mêmes ne le font pas. Mais le mimétisme fait que si les parents n'ont pas un comportement vertueux, les enfants non plus. Il faut montrer l'exemple. Beaucoup de parents rentrent tard et ne mangent pas avec leurs enfants. C'est une erreur. Souvent l'enfant mangera seul de manière décousue et des plats préparés et stéréotypés, souvent trop salés et trop gras. 

Est-ce parce que le surpoids serait en train de s'imposer comme une norme dans la société ?

Les chiffres de l'OCDE montre une progression de l'obésité en France même si elle est ralentie alors qu'en Espagne les chiffres sont à la baisse. Cela renvoie à l'échec de la prise en charge nutritionnelle, à l'échec des régimes restrictifs et à la pression énorme que subissent les femmes en France. Et les ados prennent pour exemple des starlettes. D'ailleurs, on voit bien que les chanteuses qui ont trouvé un public en France ont toutes été ammenées à perdre du poids. Le surpoids s'impose mais ce n'est pas forcément négatif, c'est un phénomène d'adaptation normale à notre époque. Une personne en surpoids diminue d'ailleurs sa mortalité de 12%. Peut-être que la norme future sera à revoir. Il faut accepter que le poids est en train d'augmenter. Il ne faut pas médicaliser le surpoids simplement, il faut simplement rester vigileant quant à l'obésité. 

Quels sont les risques à ne diagnostiquer que très tardivement l'obésité ?

Le risque c'est d'arriver trop tard. Plus le diagnotic est posé tardivement, plus la personne est "installée" dans l'obésité, l'éducation (alimentaire y compris) des enfants commence in utero. Le comportement de la mère, les nutriments qu'elle ingère, sa prise de poids lors de la grossessse sont autant d'élément qui viennent influencer les comportements et le poids de l'enfant. Même si d'autres éléments entrent bien évidemment en compte dans les problèmatiques d'obésité. 

Si les parents de voient pas, comment l'enfant peut-il être diagnistiqué ? 

Dans ces cas là, c'est souvent l'école qui diagnostique. Les enfants sont en situation de souffrance car ils sont stigmatisés et en situation de souffrance. C'est souvent cela qui les ammène à consulter. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !