Pourquoi les femmes sont (littéralement) de plus en plus allergiques à leur mari | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Santé
Pourquoi les femmes sont (littéralement) de plus en plus allergiques à leur mari
©Reuters

Le baiser qui tue

Pourquoi les femmes sont (littéralement) de plus en plus allergiques à leur mari

Les ventes de soins cosmétiques pour hommes ont augmenté de 22% au cours des cinq dernières années en France, provoquant des "allergies par procuration" chez leur compagne. Tour d'horizon des produits de beauté les plus néfastes pour votre couple.

Madeleine Epstein

Madeleine Epstein

Madeleine Epstein est allergologue.

Voir la bio »
Florence Trébuchon

Florence Trébuchon

Le Dr Florence Trébuchon est médecin allergologue. Elle a fondé l'École de l'asthme au service des maladies respiratoires de l'hôpital Arnaud-de-Villeneuve, à Montpellier. Elle est l'auteur de Vaincre l'asthme et les allergies aux éditions Albin Michel (2011).

Voir la bio »
  • Une réaction allergique peut être provoquée par le contact de la peau de quelqu’un d’autre ; c'est ce qu'on appelle "les allergies par procuration".

  • Gels, crèmes antirides… Les hommes d'aujourd’hui utilisent beaucoup plus de produits cosmétiques qu'avant, donc les potentielles "allergies par procuration" de leur compagne à ces soins cosmétiques augmentent mathématiquement.

  • Si "les allergies par procuration" se manifestent la plupart du temps par des lésions, comme un eczéma classique, certaines réactions peuvent être beaucoup plus graves, voire fatales.

Atlantico : Est-il possible de faire une réaction allergique à un produit porté par autrui ? Avez-vous déjà rencontré ce type de réactions allergiques dans votre pratique ? 

Madeleine Epstein : Une réaction allergique peut en effet être provoquée par le contact de la peau de quelqu’un d’autre. C'est ce qu'on appelle "les allergies par procuration". Sont notamment en cause : l'utilisation de produits cosmétiques et autres parfums par les deux membres d'un couple par exemple, mais aussi par une mère et sa fille, deux amies très proches...

Ce type d'allergie est encore assez peu fréquent mais bien réel, je le traite de plus en plus au sein de mon cabinet. 

Si "les allergies par procuration" se manifestent  la plupart du temps par des lésions, comme un eczéma classique, certaines réactions peuvent être beaucoup plus graves. Nous pouvons évoquer le cas du fameux "baiser qui tue". Lorsque deux personnes s’embrassent, l’une gravement allergique à l’arachide, l’autre ayant récemment consommé des cacahuètes par exemple, la personne allergique fait un choc anaphylactique qui peut se révéler mortel.

Cette histoire mise à part, les eczémas de contact, s’ils sont bien pris en charge, ne sont pas particulièrement problématiques.

Florence Trebuchon : Oui, c’est ce que l’on appelle "les allergies par procuration". En d'autres termes, la personne allergique est exposée à l’allergène par le biais d’un tiers.

Les allergies aux chevaux ou aux chats par procuration sont par exemple très fréquentes, car ce sont des allergènes puissants. J’ai vu en consultation une petite fille qui faisait des crises d’asthmes quand sa cavalière de maman lui faisait un câlin alors qu’elle était encore en tenue d’équitation. Une autre patiente adolescente, allergique au félin, avait des crises d’allergie respiratoire quand elle retrouvait son amoureux qui avait un chat avec lequel il passait beaucoup de temps. Les animaux peuvent aussi transporter des allergènes, comme les chats, qui se baladent un peu partout dans les végétaux, et rentrent ensuite dans l’habitat couverts de pollens.

"Les allergies par procuration" peuvent aussi concerner les allergies cutanées. La plus connue est l’allergie aux crèmes ou aux gels anti-inflammatoires, réputés pour leur grand pouvoir allergisant. C’est en particulier le cas quand le conjoint a appliqué ce gel. Il garde du produit sur ses mains et peut ensuite déposer des résidus du médicament sur son visage ou d’autres parties de son corps. Il s’agit dans ce cas d’une "allergie manuportée".

Crème anti-ride, parfum, déodorant, gel pour les cheveux... les produits cosmétiques de beauté sont de plus en plus portés par les hommes. Pensez-vous que cela puisse augmenter les réactions allergiques chez leur compagne ?

Madeleine Epstein : Oui. 

Les hommes d'aujourd’hui utilisent beaucoup plus de produits cosmétiques qu'avant, donc les potentielles "allergies par procuration" à ces produits augmentent mathématiquement.

Comment faire pour lutter contre une allergie déclenchée par un produit porté par autrui  ?

Madeleine Epstein : Les "allergies par procuration", comme l'eczéma de contact, se soignent en différentes étapes. Tout d’abord, la personne allergique reçoit un traitement à base corticoïdes pour arrêter l’allergie. Bien sûr, ce traitement n’élimine que les effets de l’allergie. Pour éviter qu’elle se reproduise, il faut réussir à trouver le produit allergène.

Après l’apparition de lésions évocatrices de réactions allergiques, un spécialiste fait un test épicutané. Ce test consiste à appliquer sur la peau du dos différents produits appartenant à la personne. Si une allergie par procuration est suspectée, alors nous demandons aussi d’amener les produits usuels d’un tiers (conjoint, famille et autre). La pose sur le dos dure 48 heures et un ou deux jours après avoir retiré les produits, nous pouvons voir lequel a causé une réaction allergique. Bien sûr, par la suite, il est conseillé d’éviter ce produit pour empêcher de nouvelles réactions.

Propos recueillis par Chloé Chouraqui 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !