Pourquoi les comédies romantiques des vacances de Noël sont mauvaises pour votre couple | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Pourquoi les comédies romantiques des vacances de Noël sont mauvaises pour votre couple
©Reuters

Love Actually

Pourquoi les comédies romantiques des vacances de Noël sont mauvaises pour votre couple

Pendant la période des vacances de Noël, les comédies romantiques repassent en boucle sur nos petits écrans. Mais ces films, qui véhiculent une vision idéalisée de la vie amoureuse, peuvent susciter des attentes démesurées au sein du couple et provoquer de sérieuses remises en question.

Pascal Anger

Pascal Anger

Pascal Anger est psychologue, psychanalyste, psychothérapeute, sexothérapeute, systémicien et médiateur familial.

Il est également chargé de cours à Paris VII. 

Il est l'auteur de Le couple et l'autre, livre publié aux éditions l'Harmattan.

Voir la bio »

Atlantico : Au regard notamment des stéréotypes et de l'image du couple véhiculés par les comédies romantiques diffusées lors des fêtes de fin d'année, comment peut-on juger de l'impact de ces films sur les relations de couple ?

Pascal Anger : Il me semble que ces comédies romantiques enjolivent complètement le couple et mettent en lumière les aspects incroyables et positifs de la relation. Ces films peuvent avoir différents effets sur le couple. Ils peuvent créer l’envie de faire une trêve pendant un moment sur les disputes, rancunes et autres discordes. Pendant les fêtes de fin d’année, le couple peut se dire que tout va bien et idéaliser sa relation. Cela met à distance les ennuis du quotidien. Grâce à ces films de Noël, le couple peut accepter l’illusion d’un monde parfait.

Par ailleurs, les comédies romantiques de Noël ne ressemblent pas du tout au quotidien du couple, ce qui peut accentuer la tristesse de la vie commune. Le fait de nous montrer des choses qui ne s’accordent pas avec ce que nous vivons vraiment va nous rendre potentiellement agressif, en colère et déçu de notre propre vie. Ces films vont contribuer à nous rendre envieux d’une vie qui n’existe pas.

Dans quelle mesure ces comédies influent-elles sur les attentes des partenaires au sein d'un couple, et plus largement sur la conception même du couple ? Jusqu'à quel point cela peut-il être négatif ?

La période de trêve de Noël peut soit nous renvoyer vers l’illusion, une idéalisation de la vie de couple, soit une déception. Cela peut permettre une prise de conscience qui va potentiellement mener à une réelle remise en cause du couple. Ces films vont avoir une influence sur nous soit très positive soit très négative.

Si nous tirons des conclusions face à ces films, nous pouvons décider de remettre en question notre couple et prendre des bonnes résolutions. Nous pouvons essayer de déterminer ce qui ne va pas et donc changer de cap. Le moment d’après fêtes est idéal pour effectuer ces changements. 

Mais nous pouvons également réaliser qu’un changement radical dans notre relation est nécessaire. Ces films peuvent réellement nous frustrer dans notre couple et nous obliger à oublier nos illusions, jusqu’à nous faire prendre conscience qu’il faut passer à autre chose.

Notre réaction face à ces comédies romantiques dépend de la façon dont nous avons vécu la magie de l’enfance, soit nous croyons toujours au père noël et nous pensons que des choses sont possibles ; soit nous acceptons que le quotidien n’est en fait pas si facile. Certaines personnes arrivent à prendre du recul face à ces comédies romantiques et réussissent à accepter les difficultés. 

Peut-on juger de façon identique l'influence de ces comédies romantiques sur nos attentes et notre conception du couple chez les femmes et chez les hommes ? Sinon, qu'est-ce qui explique ces différences ?  

Sans généraliser, les femmes sont beaucoup plus fleur bleue et veulent croire à ce type de films alors que les hommes vont prendre plus de distance. Tout est une question d’identification. Les femmes ont une plus grande capacité de projection dans la peau des héroïnes comme avec le film Pretty Woman. Les femmes s’identifient beaucoup plus à ce type de personnages. D’une certaine façon cela concorde avec les rêves de petite fille, les femmes quelque part rêvent toujours de cette vie de princesse idéalisée. Le jour de leur mariage les femmes portent toujours des robes qui restent ancrées dans cette féerie. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !