Pourquoi Blanquer ne fait-il pas traduire les Fables de la Fontaine en wesh wesh ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pourquoi Blanquer ne fait-il pas traduire les Fables de la Fontaine en wesh wesh ?
©LUDOVIC MARIN / AFP

Maître Corbeau

Pourquoi Blanquer ne fait-il pas traduire les Fables de la Fontaine en wesh wesh ?

Le ministre de l'Éducation nationale est un bâtard. Tous ensemble crions : "Blanquer enc.. de ta race !", "Blanquer n… ta mère !".

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Blanquer a pris une initiative dont on ne peut douter qu'elle soit stigmatisante et odieusement discriminatoire. Il va faire distribuer 800.000 exemplaires des Fables de la Fontaine aux élèves sortant du CM2. Des profs s'en étonnent. Des instits s'en indignent. 

Les Fables de La Fontaine ne sont pas à la portée de tout le monde. Même pas à celle des enseignements. Une plateforme du ministère leur a été dédiée afin qu'ils y trouvent de quoi expliquer les mystères du Corbeau et du Renard à leurs élèves ! La Fontaine c'est, apparemment, de l'hébreu, du sanskrit ou du chinois pour eux…

L'initiative de Blanquer a de quoi surprendre. Son intention, très singulière, serait que les élèves apprennent à manier convenablement le français. Et pour cela, il a osé exhiber des textes enfouis sous la poussière des siècles. Les Fables de la Fontaine sont estampillées passéistes. Certains enseignants pensent qu'elles ont largement dépassé leur date de péremption.

La poésie du rap leur parait plus jeune, plus moderne, et plus apte à favoriser le vivre-ensemble. Si Blanquer n'était pas un bâtard, on pourrait imaginer qu'il aurait pris sur lui de faire traduire La Fontaine en wesh wesh. Et voilà ce que ça donnerait avec par exemple avec "La Cigale et la Fourmi" :

"Karima beurette la chicha a fumé
Tout l'été
Elle n'avait plus de thune
En résumé c'était la hess."

Il existe des enseignants qui considèrent que l'école devrait se conformer aux goûts des élèves issus de "milieux défavorisés" ou "issus de la diversité". Au lieu de les tirer vers le haut, ils s'appliquent à les maintenir en bas, voire à les faire descendre plus bas. Sous couvert d'un paternalisme de commisération, ils commettent un crime contre ces élèves. Ne savent-ils pas que pour accéder aux études supérieures, une bonne connaissance du français est évidemment souhaitable ? Ne comprennent-ils pas que pour décrocher un bon métier, il vaut mieux parler correctement la langue du pays où on habite ? 

PS : J'apprends à l'instant que ce réac de Blanquer veut réintroduire des chorales dans les écoles. Le jour de la naissance de Jésus, il est capable de demander aux enfants de chanter "Petit Papa Noël, quand tu descendras du ciel". La guerre civile nous guette !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !