Pour financer sa participation dans Alstom, l’État cède des parts de GDF-Suez... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le gouvernement abandonne 3,1% de sa participation dans GDF Suez pour financer son entrée au capital d'Alstom.
Le gouvernement abandonne 3,1% de sa participation dans GDF Suez pour financer son entrée au capital d'Alstom.
©Reuters

Les 10 infos éco du jour

Pour financer sa participation dans Alstom, l’État cède des parts de GDF-Suez... et les 9 autres infos éco du jour

Pour financer sa participation dans Alstom, l’État cède 3,1% de GDF-Suez, les députés votent la réforme ferroviaire, l'INSEE prévoit 0,7% de croissance et contredit le gouvernement et bien d'autres titres dans vos 10 infos éco du jour

1. Pour financer sa participation dans Alstom, l'Etat cède des parts de GDF-Suez. Le gouvernement abandonne 3,1% de sa participation dans GDF Suez pour financer son entrée au capital d'Alstom. Au total, c'est don 75 millions d'actions du groupe qui seront vendues. A la clôture de la bourse mardi soir, l'action GDF Suez s'élevait à 20,81 euros. L'Etat pourrait donc empocher 1,56 milliard d'euros. L'opération est complétée d'une option de surallocation pouvant porter la cession à 3,6% du capital, soit 86 millions d'actions et un produit de cession de près de 1,79 milliard d'euros au cours de mardi soir.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 


2. Les soldes démarrent mercredi sous une météo plus clémente. La période des soldes d’été démarre demain pour 5 semaines. Sous une météo plus favorable, et un léger mieux en mai, le textile peut espérer des ventes moins moroses cette année.

3. Logement : Valls annonce des relances de construction. La construction de logements neufs, en berne depuis plusieurs mois, est l’objet d’une interview du Premier ministre au Parisien. Entre autre, Manuel Valls propose l’élargissement du prêt à taux zero (PTZ).

4. Les députés votent la réforme ferroviaire. Le projet de loi a été adopté à l'Assemblée par 355 voix contre 168. La réforme prévoit de réunir la SNCF et Réseau ferré de France (RFF), séparés en 1997, au sein d'un groupe unique appelé SNCF. Le texte arrivera début juillet au Sénat.

5. L'INSEE prévoit 0,7% de croissance et contredit le gouvernement. Selon l'INSEE, la croissance française devrait être de 0,7% en 2014. Un chiffre qui contredit les calculs du gouvernement. Ce dernier envisage une croissance du PIB de 1%. Pire, à 0,7% pas d'inversion de la courbe du chômage et pas de réduction du déficit public.

6.  Logement aux USA : Au plus haut depuis 6 ans. Les ventes de logements outre-Atlantique n'ont jamais été aussi élevées. Le département du Commerce a annoncé mardi que les ventes de logements neufs avaient augmenté de 18,6% en volume ajusté des variations saisonnières, au nombre annuel de 504.000 unités. Du jamais vu depuis 6 ans.

7. Suppression d’emplois de Mondelez en France ? Selon Bruno Fournet, secrétaire général du Comité central d’entreprise du groupe, un plan de sauvegarde pour l’emploi sera présenté, supprimant 527 postes et en créant 444 dans une "nouvelle entité dédiée à la partie café en France".

8. Onkyo et Baring rachète les activités audio et vidéo de Pionner. Selon le journal Nikkei, le groupe japonais cède Pioneer Home Electronics à son concurrent Onkyo, mais aussi à un fond d'investissement Hong Kong Baring Private Equity Asia. Ce dernier détiendra 51% de la société. Le reste de la répartition sera décidé plus tard.

9. Google veut faire de Nest son entreprise de domotique. Le géant du web avait racheté la start-up californienne il y a 6 mois. L'entreprise fondée par d'anciens salariés d'Apple fabrique des thermostats et des détecteurs de fumée intelligents.

10. Plus de 1000 cambriolages par jour en 2013. C'est le chiffre alarmant dévoila par la Fédération françaises des sociétés d'assurances (FFSA). Au total, les assureurs ont recensé 400.000 vols auprès de particuliers en 2013 (hors entreprises et hors vols agricoles), via les garanties des contrats d'habitation, pour un coût de 720 millions d'euros.

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !