Pierre René Lemas - Caisse des Dépôts : "On va faire en sorte que la SNCM ne disparaisse pas" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Pierre René Lemas - Caisse des Dépôts : "On va faire en sorte que la SNCM ne disparaisse pas"
©Acteurs Publics

Zapping Éco

Pierre René Lemas - Caisse des Dépôts : "On va faire en sorte que la SNCM ne disparaisse pas"

Le Replay

Pierre René Lemas était l’invité de France Info ce matin. Le président de la Caisse des Dépôts était interrogé sur le sort de la SNCM, dont l’institution financière publique est actionnaire. "On va faire en sorte que la SNCM ne disparaisse pas. Pour répondre à cette situation il faut s’appuyer sur deux éléments. Tout d’abord faire en sorte que la SNCM nouvelle soit dégagée de ses 400 millions d’euros de dette et que la délégation de service public pour la liaison Corse - continent puisse durer."

Pierre-René Lemas s’est également prononcé sur la volonté du gouvernement de céder certaines participations de l’État dans de grandes entreprises. "Que l’État puisse vendre, acheté etc c’est normal et cela se fera dans l’avenir. C’est de bonne gestion au moment où l’État rencontre des difficultés et où il faut investir sur l’avenir."

Enfin, Pierre-René Lemas en dira peu sur l’affaire Fillon-Jouyet. Celui qui fut secretaire général l’Élysée et qui laissa sa place à Jean-Pierre Jouyet estime que c’est un "métier difficile, un métier ingrat" et que Jean-Pierre Jouyet est "un grand commis de l’État.


[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui à dit ?

"Quand vous n’êtes pas accompagnés, vous avez une 1 chance sur 3 de faire échouer votre entreprise"

Réponse : Louis Schweitzer sur Radio Classique. L’ancien PDG de Renault et président d’Initiative France était interrogé sur les activités de l’organisation. "Nous mettons en place un système d’aide et d’accompagnement à la création et à la reprise d’entreprise via, entre autre, des prêts d’honneur. Mais ils bénéficient surtout d’un accompagnement. Quand vous n’êtes pas accompagné, vous avez une 1 chance sur 3 de faire échouer votre entreprise. Avec Initiative France, c’est 1 chance sur 7."

Les Tweets

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !