Petite révolution : le père de l'Android dévoile son nouveau projet de smartphone modulable | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
Petite révolution : le père de l'Android dévoile son nouveau projet de smartphone modulable
©DR

En kit

Petite révolution : le père de l'Android dévoile son nouveau projet de smartphone modulable

Andy Rubin, fondateur d'Android se lance sur le marché ultra concurrentiel des smartphones haut de gamme. Grâce à d'importantes ressources financières, il a dévoilé le 30 mai un smartphone sobrement nommé "Essential" qui a la particularité d'être un téléphone modulable.

Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.

Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock Vibrations, Le Livre de la Bonne Humeur, Bill Gates et la saga de Microsoft, etc. Daniel Ichbiah a aussi écrit Robots - Génèse d'un peuple artificiel

Parmi les biographies musicales écrites par l’auteur figurent celles du groupe Téléphone, de Michael Jackson, des Beatles, d’Elvis Presley, de Madonna (il a également publié Les chansons de Madonna), des Rolling Stones, etc. 

Voir la bio »

Atlantico : Andy Rubin, fondateur d'Android a dévoilé le 30 mai qu'il se lancait sur le très concurrentiel marché des smartphones avec un téléphone haut de gamme nommé sobrement "essential" qui a la particularité d'être modulable. Comment jugez-vous ce concept ?

Daniel Ichbiah : Clairement, il y a la place pour un constructeur qui tenterait d’utiliser le modèle Apple dans le monde Android. Je m’explique : ce qui a fait en partie le succès des produits comme l’iPod, l’iMac ou l’iPhone dans la première décennie, c’est qu’Apple vendait du ‘positionning social’. Les possesseurs de produits Apple étaient fiers d’exhiber leurs appareils. Ils avaient l’impression de faire partie d’une sorte d’élite. Et à l’époque, c’était assez vrai : les Mac étaient beaucoup plus élégants que les PC, les iPod brillaient par leur finesse face aux baladeurs MP3 habituels, l’iPhone était une véritable révolution… En 2007, ceux qui avaient un iPhone le payaient vraiment cher et pourtant, ses utilisateurs disaient qu’ils étaient prêt à débourser cette somme pour avoir un produit d’une telle qualité. Cet aspect qui distinguait Apple a hélas disparu. Alors pourquoi ne pas le recréer dans le monde Android ? Si le téléphone d’Andy Rubin parvient à créer cette sensation chez ses utilisateurs, il pourrait accomplir une percée.

Pour autant avec un prix avoisinant les 700$ qui le classe définitivement dans la catégorie des smartphones haut de gamme, pensez-vous que le simple fait d'être modulable suffira à convaincre les acheteurs dans un secteur ultra concurrentiel ?

Il y a toute une frange d’utilisateurs qui est prête à payer ce prix, pour avoir la sensation d’utiliser le nec plus ultra. Ce n’est pas un marché dominant mais telle n’est pas la vocation du haut de gamme. En fait, ce qui est trompeur, c’est la domination qu’a eu Apple durant plusieurs années et qui était atypique. Apple n’a pas besoin d’être n°1. C’est avant toute une société qui a une rentabilité hors pair, du fait que ses usagers sont prêts à payer plus, pour avoir un produit haut de gamme. La rentabilité d’un appareil Apple est sans commune mesure avec celle d’un téléphone Android habituel ou d’un ordinateur de chez Dell. Le cas de Dell illustre bien la chose : c’est le n°1 en terme de produits écoulés, mais il est très loin de faire un bénéfice comparable à celui d’Apple ! Pour la firme à la Pomme, le modèle est davantage de vendre très cher un produit censé surpasser la concurrence, pas d’être n°1 en terme de volumes de vente. 

Le téléphone Essentiel s'appuie donc sur un modèle qui pourrait fonctionner si Andy Rubin présente vraiment un matériel bluffant, tellement bluffant que certains usagers voudront en avoir un. Il peut alors dégager une rentabilité suffisante pour faire vivre une société de niche. L’idée d’avoir un téléphone modulable, qui puisse par exemple se transformer en caméra haut de gamme est une piste intéressante. Il faut toutefois qu’il propose une qualité très largement supérieure à ce qui se fait ailleurs.

Quelles autres innovations sont à guetter dans le secteur des smartphones à court terme selon vous ? Quelles sont les innovations les plus attendues ? 

Le smartphone est devenu l’appareil à tout faire par excellence : téléphoner, photographier, filmer, jouer, lire, trouver son chemin… Toutefois, son défaut majeur demeure dans la taille d’écran tout de même moins confortable que celle d’une tablette. Les technologie d’écran dépliables ou extensibles devraient changer la donne. Il faudrait qu’un smartphone, bien qu’on puisse le ranger dans la poche, puisse atteindre une taille au moins comparable à celle d’un iPad mini lorsque cela est nécessaire. Faute de quoi, il est difficile d’envisager certains jeux ou même des applications pratiques comme un traitement de texte. Bref, il faut que les smartphones puissent se métamorphoser en tablette lorsqu’une application nécessite un écran confortable.

Il y a également de fort progrès à accomplir pour ce qui est de la prise en main de l’appareil. Il n'est pas normal qu'on doive le tenir à pleine main contre l'oreille si l'on veut tenir une conversation privée. Il devrait exister des accessoires qui permettent de téléphoner aisément sans avoir à le saisir – le smartphone pourrait, grâce des extensions, se caler automatiquement sur les bords de la main dès qu’on l’attrape ou même se plaquer contre l’oreille sans qu’on ait besoin de le porter.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !