Pascal Boniface outragé, Pascal Boniface brisé, Pascal Boniface martyrisé… Mais Pascal Boniface libéré ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Tribunes
Pascal Boniface outragé, Pascal Boniface brisé, Pascal Boniface martyrisé… Mais Pascal Boniface libéré !
©Indif

On respire…

Pascal Boniface outragé, Pascal Boniface brisé, Pascal Boniface martyrisé… Mais Pascal Boniface libéré !

Le géopoliticien a connu une pénible mésaventure en arrivant en Israël. Il en est quand même ressorti indemne. Pour pouvoir nous la raconter.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

En débarquant à l'aéroport Ben Gourion de Tel Aviv, il a été insulté par deux ou trois types. Une vidéo en témoigne. Il est là, tout seul avec sa valise. Pourtant, il était invité par le consulat de France. Qui n'a trouvé, hélas, personne pour l'accueillir…

On l'insulte, donc. Ses agresseurs voient en lui un antisémite. Mais, comme on sait, les Juifs exagèrent toujours. Boniface n'est pas celui qu'ils croient.

Depuis des années, le patron de l'IRIS, un institut dont tout laisse à penser qu'il n'est pas financé par le Mossad, passe son temps à répéter qu'il n'est pas antisémite. Le brave homme se défend contre cette ignoble accusation. Il est, dit-il, juste critique à l'égard de la politique israélienne.

A-t-on le droit de critiquer Israël ? : tel est le titre d'un de ses derniers livres. Bien sûr qu'on a le droit. On a même le droit à la critique sévère d'Israël. Et de ce droit, Boniface use avec une remarquable persévérance.

Il a écrit un autre livre : Les pompiers pyromanes. Le contenu constitue un exercice d'une redoutable monotonie. Critiquez, critiquez, il en restera toujours quelque chose… Plus intéressante est la liste - dressée par lui – des "pompiers pyromanes". Tous de la même origine ! Chacun ses obsessions.

Un livre encore. Celui qu'il a co-écrit avec le rappeur Médine. Ce dernier, dans un clip très connu, crache sur Marianne. Elle est moche. Et son image alterne avec celles de ravissantes musulmanes toutes légèrement voilées et vêtues de blanc. Mais ça ne veut pas dire que Boniface déteste la France. Il est juste critique à l'égard de sa politique visant les populations arabes.

Notons que le séjour israélien de Boniface s'est apparemment bien passé. Il est revenu sain et sauf sans aucune trace de coups. Comme c'est un amateur éclairé du football, il va pouvoir continuer à taper dans un ballon. Toujours contre la même équipe. Celle qui porte un maillot avec l'étoile de David.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !