Pas de miracle pour Macron sur le lac de Tibériade : il ne sait pas nager | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Pas de miracle pour Macron sur le lac de Tibériade : il ne sait pas nager
©ludovic MARIN / POOL / AFP

Méchant, très méchant sondage

Pas de miracle pour Macron sur le lac de Tibériade : il ne sait pas nager

Le président de la République est à la peine. C'est pourquoi il s'est mis dans les pas de Jésus

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Il était là, rayonnant, le jour de France - Belgique. Il était là, radieux, le jour de la finale contre la Croatie. Il a reçu, avec force embrassades, les Bleus à l'Elysée. Tout ça pour rien ! 

Les résultats du dernier sondage du Figaro sur l'impact de la victoire du onze de France résonnent douloureusement dans sa tête. Tempête sous un crâne… L indice de fierté nationale fait un bond prodigieux pour atteindre le firmament. L'optimisme des Français frôle le nirvana. Et Macron ? Eh bien il perd deux points !
Pourquoi tant de désamour ? Une hypothèse footballistique voudrait qu'on lui fasse payer sa passion immodérée pour l'OM, une équipe de moins en moins populaire. Une autre, plus sérieuse, indique que les Français comprennent que Macron n'est pour rien dans la victoire des Bleus.
Et que les Bleus ne sont pour rien dans la politique de Macron. Par comparaison, en 1998, Chirac avait engrangé les bénéfices de la victoire tricolore : quatre points de plus ! Mais Chirac, c'était Chirac et Macron n'est que Macron. Il n'a pas de chance le président de la République. 
Une charmante histoire juive est parfaitement adaptée à son cas. Macron reçoit l'ambassadeur d'Israël. Ce dernier lui trouve grise mine : "Qu'avez-vous monsieur le président ?"
Au bord des larmes, Macron répond : "Personne ne m'aime. Tout va mal. Je déprime". L'ambassadeur d'Israël : "Alors venez chez nous monsieur le président". "Mais pour quoi faire ?"
L'ambassadeur d'Israël : "Vous irez sur le lac de Tibériade, vous marcherez sur l'eau. Et après ce miracle, la France entière tombera dans vos bras". Macron perplexe : "Mais je n'y arriverais jamais". L'ambassadeur d'Israël : "Mais si, il y a un des nôtres qui a déjà réussi il y a très longtemps". 
Macron incrédule consulte quand même son entourage. "Faites-le monsieur le président. Au point ou vous en êtes, vous n'avez plus rien à perdre". Convaincu Macron se décide. Pour ne pas froisser les Palestiniens, il prévient Mahmoud Abbas qu'il viendra le voir aussitôt après. 
Le jour dit, Macron est au bord du lac de Tibériade. Le gouvernement au complet est avec lui. Des caméras de télévision par dizaines. Tous les envoyés spéciaux de la presse française. Macron s'avance et IL MARCHE SUR L'EAU ! Edouard Philippe, Gérard Collomb crient "Hosanna". Et le lendemain, la presse française titre en gros : MACRON NE SAIT PAS NAGER ! 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !