Nouvel an chinois : les images des feux d'artifice qui ont créé un nuage hypertoxique dans le ciel de Pékin | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La frénésie pyrotechnique a un effet dramatique sur la qualité de l'air de la ville de Pékin
La frénésie pyrotechnique a un effet dramatique sur la qualité de l'air de la ville de Pékin
©capture écran YouTube

Pollution

Nouvel an chinois : les images des feux d'artifice qui ont créé un nuage hypertoxique dans le ciel de Pékin

A 1h du matin ce jeudi, l'indice de qualité de l’air était au-dessus de 400. Un niveau jugé dangereux.

Pékin a été une belle ville fantôme pendant un bref instant, mais cela n'a pas duré longtemps. Car si des millions de résidents ont quitté la ville pour célébrer le Nouvel An lunaire avec leurs familles, il en est resté des millions d’autres. Et la nuit dernière, à la veille de la fête, ils ont allumé des feux d'artifice, beaucoup de feux d’artifice.

Cette frénésie pyrotechnique a eu un effet dramatique sur la qualité de l'air de la ville. Toute la journée de ce mercredi 18 février, selon la station de surveillance de l'air de l'ambassade des États-Unis, l'indice de qualité de l'air de la ville (IQA) a oscillé autour de 50, soit une qualité de l’air jugée "bonne". Mais autour de 20 heures, le feu d'artifice a commencé.

A 1h du matin, l'IQA était au-dessus de 400, un indice indiquant un territoire "dangereux".

La Chine a essayé d’intervenir sur la pollution causée par les feux d'artifice de vacances pendant un certain temps, en les interdisant à l'échelle nationale dans 138 villes. Mais la capitale chroniquement pollué ne s'est pas soumise à une interdiction totale, choisissant plutôt de réduire le nombre de feux d'artifice dans les magasins, et le temps pendant lequel ils opèrent.

Et cette année ces célébrations explosives à Pékin seront particulièrement nocives pour les poumons de tout le monde en raison de la météo, qui est prévu pour être sans vent du mercredi au vendredi. 

"Les feux d'artifice vont générer une énorme quantité de pollution dans un court laps de temps. La densité de dioxyde de soufre et les PM2,5, les principaux polluants atmosphérique,s vont augmenter", assure Li Yunting, directeur en charge de la qualité de l'air à l'environnement de Beijing Monitoring Center à la China Daily géré par l'Etat.

Les PM2,5 sont des particules en suspension de moins de 2,5 microns de diamètre, qui sont particulièrement nuisibles car elles peuvent pénétrer dans la circulation sanguine.

Au moins chef d'entreprise aura su tirer profit de la situation en organisant une vente du nouvel an sur les filtres à air.

Lu sur Quartz

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !