Nouveau record pour le chômage : âge, régions, secteurs d'activité, portrait robot des Français qui ont le plus souffert depuis 2008 | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Nouveau record pour le chômage : âge, régions, secteurs d'activité, portrait robot des Français qui ont le plus souffert depuis 2008
©Reuters

Triste réalité

Nouveau record pour le chômage : âge, régions, secteurs d'activité, portrait robot des Français qui ont le plus souffert depuis 2008

Le nombre de demandeurs d'emploi est en progression de 0,8% au mois de novembre. Un chiffre qui masque les réalités particulières des différentes catégories qui le composent.

Nicolas Goetzmann

Nicolas Goetzmann

 

Nicolas Goetzmann est journaliste économique senior chez Atlantico.

Il est l'auteur chez Atlantico Editions de l'ouvrage :

 

Voir la bio »

L’histoire contemporaine de l’économie française est indissociable de la forte hausse du chômage que connaît le pays depuis la première partie des années 70. Malgré une légère accalmie dans le courant des années 80, la hausse aura été ininterrompue jusqu’en 1997. Dès lors, l’accélération de l’activité en France permet une réelle amélioration de la situation qui va durer presque 10 années. C’est ainsi que dans le courant de l’année 2008, la France connaît son plus bas taux de chômage depuis 1983, soit 7.1%.

Taux de chômage. %. France. 1975-2013. INSEE.

Depuis, la Grande récession s’est abattue sur le pays et a provoqué une forte hausse du nombre de chômeurs dans le pays. Si le taux en lui-même n’a pas encore atteint son niveau record de 1997, le nombre de chômeurs a, quant à lui, d’ores et déjà franchi son précédent plafond. En cette fin 2014, ce sont environ 3.5 millions de personnes qui sont  au chômage de catégorie A. Soit une progression de plus de 1.5 millions de personnes en 6 années.

Nombre de chômeurs de catégorie A. En Milliers. DARES

 

La hausse du chômage par tranches d’âges

Selon les statistiques publiées par la DARES, ce sont les plus de 50 ans qui ont été les premières victimes de la grande récession.

Hausse du taux de chômage par tranche d’âge depuis février 2008. Source Dares

Et cette surreprésentation des plus de 50 ans est une nouveauté en France. Car en février 2008, cette tranche d’âge semblait plutôt épargnée :

Nombre de chômeurs par âge. Février 2008. DARES. En milliers

Ainsi, à partir de cette base, la progression par classe d’âge n’a pas été homogène :

Nombre de chômeurs supplémentaires par âge. Février 2008-Octobre 2014.

Dès lors, c’est la cartographie du chômage qui a été profondément modifiée au cours de ces 6 dernières années :

Nombre de chômeurs par âge. Octobre 2014. DARES. En milliers

Si les jeunes restent la catégorie le plus touchée, les plus de 50 ans forment les nouveaux bataillons du chômage français.

Le chômage dans les régions

Depuis 2008, aucune région française n’aura été épargnée. Chacune d’elles voit son taux de chômage progresser de plus de 50%.

Hausse en % du chômage de catégorie A par région. Février 2008-Octobre 2014. DARES

Les régions les plus touchées, Rhône-Alpes et Pays-de-la-Loire, subissent une hausse de plus de 80%. Mais lorsque l’on considère le nombre de personnes, la progression est bien naturellement la plus forte en Île-de-France, avec 259 000 chômeurs de plus depuis février 2008.

Nombre de chômeurs supplémentaires en catégorie A.  Février 2008-Octobre 2009. DARES

Malgré ces résultats, les régions les plus touchées en France restent le Nord-Pas-de-calais (12.7%) et le Languedoc Roussillon (13.9%). Désormais, plus aucune région n’affiche un taux de chômage inférieur au seuil de 8% pour le deuxième trimestre 2014 :

Taux De chômage par région. INSEE. 2e trimestre 2014

Création et Destruction d’emplois par secteurs

Si le nombre de chômeurs s’est accru de 1.5 million de personnes depuis début 2008, ce sont 594 000 emplois qui ont été détruits dans le secteur marchand au cours de la même période. Si les emplois de la catégorie "Administration publique, enseignement, santé humaine et action sociale (hors emploi public)" ont tout de même connu une progression de 180 800 unités, l’industrie subit une perte d’environ 430 000 emplois au total. La construction est le second secteur le plus touché avec 120 600 emplois détruits.

Solde emplois par secteur. En milliers Source INSEE. Depuis T1-2008 - 2e et 3e trimestre 2014

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !