Non Michel Onfray, tout n’est pas permis contre Laurent Joffrin ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Non Michel Onfray, tout n’est pas permis contre Laurent Joffrin !
©JOEL SAGET / AFP

Coups bas

Non Michel Onfray, tout n’est pas permis contre Laurent Joffrin !

Ce n’est pas bien de frapper un adversaire en dessous de la ceinture.

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

Nous avons ici même souvent dit du mal du directeur de Libération. Il nous est arrivé de dire du bien de Michel Onfray. Mais rien n’est figé à jamais. Et quand le philosophe s’égare, on peut aussi en dire du mal.

Joffrin avait d’une façon brutale étrillé le « Front Populaire » initié par Onfray. Ce dernier allait, selon lui, finir par basculer à l’extrême droite. Et de citer les exemples de Doriot, Déat et Marquet, venus de la gauche comme le philosophe. C’était outrancier mais ça restait encore de la polémique aussi violente fut-elle.

La réplique d’Onfray fut d’un autre tonneau. Il a cru bon de rappeler que le père de Joffrin était un des financiers du Front National et un ami proche de Jean-Marie Le Pen ajoutant que le tout jeune Joffrin avait accompagné son père en croisière avec le fondateur du Front national.

Cet « argument » si l’on peut l’appeler ainsi, avait déjà servi à Marine Le Pen. Il est bas et médiocre. En quoi Joffrin serait-il responsable des opinions de son père ? En quoi serait-il coupable d’être le fils de son père ?

Onfray s’est livré à une mauvaise action. Les positions de Joffrin aujourd’hui sont éminemment critiquables et peuvent être critiquées comme telles. Le philosophe aurait mieux fait de s’en tenir là.

Marine Le Pen, elle aussi, a un père. Ca fait des années qu’elle fait tout pour s’en débarrasser. Accordons-lui aujourd’hui ce qu’Onfray refuse d’accorder à Laurent Joffrin. Et suggérons au philosophe de se contenter à l’avenir d’écrire des livres et de philosopher. C’est ce qu’il fait de mieux. 

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !