Nomination consternante à Bruxelles : le commissaire européen à l'Economie numérique qui trouvait normal que Jennifer Lawrence se retrouve nue sur Internet | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Europe
Des photos nues de Jennifer Lawrence ont été dévoilées sur Internet.
Des photos nues de Jennifer Lawrence ont été dévoilées sur Internet.
©

Facepalm

Nomination consternante à Bruxelles : le commissaire européen à l'Economie numérique qui trouvait normal que Jennifer Lawrence se retrouve nue sur Internet

Lors de son grand oral devant les eurodéputés, le nouveau commissaire européen au Numérique a démontré son incompétence en estimant que les stars étaient responsables de la divulgation de leurs photos dénudées et volées sur le Web.

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan

Erwan Le Noan est consultant en stratégie et président d’une association qui prépare les lycéens de ZEP aux concours des grandes écoles et à l’entrée dans l’enseignement supérieur.

Avocat de formation, spécialisé en droit de la concurrence, il a été rapporteur de groupes de travail économiques et collabore à plusieurs think tanks. Il enseigne le droit et la macro-économie à Sciences Po (IEP Paris).

Il écrit sur www.toujourspluslibre.com

Twitter : @erwanlenoan

Voir la bio »

Monsieur Oettinger n’est probablement pas le plus connu des commissaires européens en France. Il faut que dire que notre pays ne s’intéresse à pas grand chose qui ne se déroule au sein de ses frontières, surtout s’il s’agit d’un sujet communautaire. L’Europe, les Français s’en fichent. Le seul moyen de les y intéresser, c’est autour d’un référendum ou sur des questions caricaturées, comme l’invasion qui-devait-se-produire-mais-n’est-pas-arrivée de plombiers polonais ou l’urgence de fermer nos frontières en remettant en cause Schengen pour empêcher les pauvres mais aussi les génies étrangers de venir créer de l’emploi chez nous.

Qu’importe. Günther Oettinger devrait réconcilier le temps d’une rigolade les Français avec Bruxelles : il a tout pour plaire et créer les polémiques dont nous raffolons. D’abord, il est Allemand – et nos journalistes de gauche seront ravis de pouvoir attaquer Angela Merkel par ce biais. Ensuite, il parle anglais comme un enfant en début d’apprentissage et avec un accent catastrophique. Précédemment commissaire en charge des questions énergétiques, Monsieur Oettinger, connu pour ses positions pro-business, avait également le don de provoquer des réactions hystériques des Verts (ça, par contre, cela ne peut que jouer en sa faveur). Enfin, il vient de se retrouver au cœur d’une nouvelle actualité peu glorieuse, faite de phantasmes sur le pouvoir des géants d’internet, de pirates numériques et de femmes nues.

Lors de son audition par le Parlement européen (car pour être nommé à Bruxelles il faut passer un oral… procédure inconnue à Paris), Monsieur Oettinger s’est illustré par une grosse bourde. Prétendant au poste de Commissaire à l’économie numérique, Monsieur il a vertement dénoncé les stars « stupides » qui se prennent en photo nues, puis les diffusent sur Internet. Le seul petit, tout petit, « hic », c’est que Monsieur Oettinger faisant référence aux récentes affaires de photos volées, de logiciels piratés, de vie privée violée. Jamais les stars en question n’ont voulu diffuser ces images…

L’erreur est grossière, elle est majeure. Elle laisse croire que Monsieur Oettinger ne connaît pas réellement son sujet et qu’il n’a pas vraiment non plus compris ses principaux enjeux. Il faut dire qu’il n’était pas vraiment attendu à ce poste. La Commission a attribué une fonction à quelqu’un qui n’est pas très au fait du secteur et sa nomination a été considérée comme un désaveu pour l’Allemagne. En clair, pour les Gouvernements et pour Bruxelles, être en charge du numérique, c’est la loose. Cette mésaventure montre bien la façon dont l’Europe échoue à penser l’économie et la société à l’ère numérique.

C’est le jeu politique qui est ainsi fait : un ministre n’a pas besoin d’être un expert d’un sujet pour définir ses orientations… mais cela aide (sinon, on peut avoir Cécile Duflot en charge de l’économie !). Il y a toutefois des signes d’espoir : chacun peut apprendre et Monsieur Oettinger a visiblement eu un bilan satisfaisant à son précédent poste (sauf du point de vue des Verts, mais eux ne voient l’avenir que dans les plantes vertes, la récession technologique et les discours baba-cools sur la décroissance). Il pourra apprendre dans sa nouvelle mission.

Au demeurant, il peut se rassurer. Il y a beaucoup, beaucoup plus inquiétant dans la nouvelle Commission : un grand Etat, à la source même du projet communautaire, envisagerait de faire nommer au poste de Commissaire en charge de l’Economie (poste ô combien stratégique et perçu comme tel par tout le monde) un homme qui a mené son propre pays droit dans le mur en à peine deux ans, asphyxiant l’économie, étranglant d’impôts les entreprises et laissant filer les comptes publics de façon irresponsable… Rions un peu de la nomination de Monsieur Oettinger au numérique… mais dépêchons nous de nous indigner de celle de Monsieur Moscovici à l’économie !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !