Comment Firefox a dévoré Internet Explorer... | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La fondation Mozilla a sorti la semaine dernière la nouvelle version très attendue de son navigateur Firefox.
La fondation Mozilla a sorti la semaine dernière la nouvelle version très attendue de son navigateur Firefox.
©DR

Le Waterloo de Microsoft

Comment Firefox a dévoré Internet Explorer...

La fondation Mozilla a sorti la semaine dernière la nouvelle version très attendue de son navigateur Firefox. L'occasion de revenir sur l'histoire de ceux qui ont osé se frotter au géant Microsoft. Une épopée révélatrice de l''esprit internet".

Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah

Daniel Ichbiah est écrivain et journaliste, spécialisé dans les jeux vidéo, les nouvelles technologiques, la musique et la production musicale.

Il est l'auteur de nombreux best-sellers tels que La Saga des jeux vidéos, Les 4 vies de Steve Jobs, Rock Vibrations, Le Livre de la Bonne Humeur, Bill Gates et la saga de Microsoft, etc. Daniel Ichbiah a aussi écrit Robots - Génèse d'un peuple artificiel

Parmi les biographies musicales écrites par l’auteur figurent celles du groupe Téléphone, de Michael Jackson, des Beatles, d’Elvis Presley, de Madonna (il a également publié Les chansons de Madonna), des Rolling Stones, etc. 

Voir la bio »

Atlantico : Comment est né le moteur de recherche Firefox ?

Daniel Ichbiah : A sa création, le web n’était pas graphique. A l’époque, un étudiant de la NCSA (National Center for Supercomputing Applications), Marc Andreessen, est le premier à avoir eu l'idée de créer un navigateur Internet avec une interface graphique. C'était une idée assez révolutionnaire pour l'époque : Windows 3 n'avait que deux ans d'existence et ne possédait pas ce genre d'interface. Les gens utilisaient encore le Dos. En 1993, son logiciel est prêt, il le nomme Mosaic et le met en diffusion gratuite.

A la fin de cette année, un article du New York Times explique que Mosaic est « l'appli irrésistible » que tout le monde attendait pour surfer sur Internet. Un mois plus tard, James Clark, l'un des fondateurs de Silicon Graphics, découvre Mosaic et a un coup de foudre pour le logiciel. Il contacte tout de suite Marc Andreessen et lui propose de créer une entreprise pour vendre ce logiciel.

La société créée en avril 1994 s'appellera Netscape. Dès la mise en vente du logiciel, le succès est immédiat. Très vite, des sondages révèlent que 80% des utilisateurs du web utilisent Netscape. Fin 1994, le Times fait même une couverture avec Marc Andreessen en vedette. Netscape Navigator devient numéro un des ventes, détrônant les géants de Microsoft comme Word.

Là-dessus, une espèce de coalition va se former contre Microsoft. Des entreprises comme Sun, Oracle ou IBM, qui ont une dent contre Microsoft qui favorise systématiquement ses propres logiciels sur les PC, joignent le mouvement. Microsoft ne voit pas cela d'un bon œil mais ne s'en préoccupe pas outre mesure. En aout 1995, Netscape rentre en bourse. C'est l'une des premières start-ups à obtenir un tel succès, le titre s'arrache littéralement. Un nouvel eldorado est né.

Comment Microsoft a-t-il réagi face à cette ascension fulgurante ?

En novembre 1995, se passe un évènement crucial. Microsoft avait toujours été une boite chérie par la bourse. Mais cette année-là, Goldman Sachs & Co, dégrade pour la première fois la note de Microsoft. Sur ce, les reproches fusent vers Bill Gates, il n'a pas su mettre en place une stratégie Internet digne de ce nom.

Branle-bas de combat chez Microsoft. Bill Gates décide, ce qui était jusque-là impensable pour l’entreprise, de fournir Internet Explorer gratuitement avec une version de Microsoft. Internet Explorer 3 sort avec de nouvelles fonctionnalités, il commence à concurrencer Netscape très sérieusement.

En aout 1997, Bill Gates obtient d'Apple et d'autres constructeurs de PC qu'ils mettent automatiquement Internet Explorer à la place de Netscape dans leurs systèmes d'exploitation. Les constructeurs diront par la suite que Microsoft leur a un peu forcé la main. En octobre 1997, Microsoft est attaqué en justice pour monopole injuste mais pour Netscape, c'est trop tard. Ils avaient perdu bien trop de parts de marché. Début 1998, la boite est absorbée par AOL qui la met dans un placard.

C'est à cette époque que nait Firefox ?

A la même époque, certains ex-développeurs de Netscape fondent la Fondation Mozilla. Ils s'associent avec de nombreuses boites pour financier le développement d'un nouveau navigateur. Certains utilisateurs individuels donnent même de l'argent.  En septembre 2002, il présente au public le logiciel Firefox qui sort finalement en novembre 2004.

Firefox a très vite fait de l’ombre à Internet Explorer, comment l’expliquer ?

Internet Explorer possédait à l’époque une très mauvaise réputation. Il était considéré comme une passoire à virus et à spam. Firefox arrive, beaucoup plus protégé et mis à jour très régulièrement (peut être même trop). Microsoft est pris de court. Les onglets apparaissent, les flux RSS et les protections contre les fenêtres publicitaires sont intégrés au navigateur.

En 2008, Firefox représente un tiers des navigateurs sur le marché. La troisième version en 2008 a été le logiciel le plus téléchargé de tous les temps en 24 heures. En janvier 2010, il dépasse les 1,2 milliard de téléchargements. En décembre 2010, il passe devant Internet Explorer en Europe. Cela leur aura pris seulement 6 ans.

En quoi, selon vous, l’histoire de Firefox est révélatrice de « l’esprit internet » ?

L’histoire de Firefox est révélatrice de « l’esprit internet » car elle s’est construite autour d’une idée : le rejet absolu de tous les monopoles. Microsoft sort d'une dizaine d'années de mauvaise image. Beaucoup de gens qui travaillent aujourd'hui dans le domaine informatique étaient à l'université à l'époque où Microsoft était considéré comme le "diable incarné", toute une génération nourri au biberon de l'anti-microsoft.

Aujourd'hui, Google est en train de devenir ce qu'était Microsoft. Beaucoup de groupes anti-google fleurissent sur la toile.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !