Michel-Edouard Leclerc : "E.Leclerc a doublé tout le monde, nous sommes numéro 1 avec 500 drives" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Michel-Edouard Leclerc : "E.Leclerc a doublé tout le monde, nous sommes numéro 1 avec 500 drives"
©

Le Zap'Éco

Michel-Edouard Leclerc : "E.Leclerc a doublé tout le monde, nous sommes numéro 1 avec 500 drives"

Le Replay 

Michel-Edouard Leclerc était l’invité de BFM Business ce matin. Le PDG du groupe E.Leclerc est venu faire l’éloge du Drive dans la stratégie des grandes surfaces. "Des hommes de terrain pragmatiques ont essayé d’adapter ce modèle économique facile d’usage et en même temps pas cher. On a doublé tout le monde, on est numéro 1 dans le Drive avec 500 Drives, on en a encore jusqu’à 150 à ouvrir cette année. On peut même en  implanter sur un parking d’un concurrent."  De quoi critiquer l’intervention de l’Etat pour réglementer cette pratique commerciale : "Les législateurs ont pondu une loi pour le reréguler. Mais entre réguler et empêcher il y a quand même une différence. Vouloir figer c’est se tromper. Avec internet on a accès à tout, le consommateur veut choisir entre être livré chez lui, au drive, ou d’un hypermarché rénové et réinvesti." Le groupe E.Leclerc souhaite "être sur tous les canaux mais jouer sur des réseaux différents." 

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Qui a dit ? 

"Il faut se féliciter en France d’avoir des entreprises qui on prit des positions de leadership mondial"

Réponse : Henri de Castries, PDG d’AXA, ce matin sur RTL. Il s’exprimait sur les délocalisations d’entreprises et les installations de PDG à l’étranger. " Les grandes entreprises ont un rôle à jouer pour que le paysage s’éclaircisse. Il faut se féliciter en France d’avoir des entreprises qui on prit des positions de leadership mondial. Axa installe des équipes partout dans le monde, quotidiennement. Et nous avons su attirer des talents étrangers." Constatant une "reprise très molle", le PDG d’AXA estime qu’il "faut se demander quelle est la compétitivité du site France ? C’est le sujet qu’on a besoin de traiter. Parce qu’elle n’a pas cessé de se dégrader"le

Le tweet

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !