Marche républicaine, le jour d'après : l'unité nationale à l'épreuve du terrorisme | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La marche à Paris a rassemblé plus d'un million de personnes
La marche à Paris a rassemblé plus d'un million de personnes
©Reuters

Live

Marche républicaine, le jour d'après : l'unité nationale à l'épreuve du terrorisme

La question du "jour d'après" de la plus grande mobilisation jamais enregistrée en France hante les Français venus en masse dans les cortèges. Majorité et opposition doivent désormais trouver des solutions face au terrorisme et à la menace plus présente que jamais.

  • une marche historique a eu lieu dimanche rassemblant plus de 3,7 millions de personnes partout en France
  • l'enquête sur les tueries et la prise d'otages de la semaine passée se poursuit
  • Manuel Valls, Marine Le Pen et Nicolas Sarkozy étaient invités des matinales
  • une réunion de sécurité a eu lieu ce lundi matin à l'Elysée

 

C'est la fin de ce live, merci de nous avoir suivis.

22h35 : La une de Charlie Hebdo dévoilée

La une du prochain numéro de Charlie a été dévoilée ce soir sur le compte Twitter de Libération. Le prophète Mahomet y apparait, dans un dessin signé Luz, une pancarte "Je suis Charlie" entre les mains. Au-dessus de lui, ces mots : "Tout est pardonné" : 

 

22h21 : L'ex-mentor de la filière des Buttes-Chaumont témoigne

I-Tele a diffusé ce soir le témoigange de Farid Benyettou, l'ex-mentor des frères Kouachi au sein de la filière islamiste des Buttes-Chaumont. Il a affirmé avoir rencontré Chérif Kouachi, l'un des deux auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo, il y a deux mois. "Il voulait discuter de tout ce qui tourne autour du combat, il était fasciné par ça", a-t-il affirmé, en parlant de Chérif Kouachi, affirmant que ce dernier ne s'intéressait pas à "la relation avec Dieu". "C'est une preuve de plus que ce qui a guidé Chérif Kouachi dans tout ça, ça n'est rien d'autre que l'ignorance", a déclaré Farid Benyettou.

21h45 : France 2 diffuse le témoignage de Lillian

Ce soir, France 2 a diffusé au JT de 20h le témoignage de Lillian Lepère, jeune graphiste de 26 ans, qui s'était caché dans l'imprimerie où les frères Kouachi s'était retranchés, à Damartin-en-Goelle. "Je me sens chanceux et heureux d'avoir revu mes proches", a affirmé le jeune homme, invité de David Pujadas. Vendredi 9 janvier, il est resté caché pendant huit heures, à quelques mètres des auteurs de l'attentat de Charlie Hebdo. Une expérience éprouvante qu'il raconte dans cette vidéo :


Lilian Lepère, rescapé des frères Kouachi... par francetvinfo

 

21h22 : 3 mois de prison ferme pour apologie du terrorisme

Un homme a été condamné à trois mois de prison ferme à Toulon pour apologie d'actes terroristes, selon Var matin. L'homme de 27 ans avait posté sur son profil Facebook "un texte et des photos faisant l'apologie de mouvements djihadistes", d'après le quotidien. Jugé ce lundi, il a été condamnée à un an de prison, dont trois mois ferme, par le tribunal correctionnel de Toulon, en comparution immédiate. 

20h45 : 3 millions d'exemplaires de Charlie Hebdo

Le prochain numéro de Charlie Hebdo, qui sortira mercredi, sera tiré à 3 millions d'exemplaires, et non à 1 million d'exemplaires, comme cela avait d'abord été évoqué, d'après Le Parisien. L'intégralité des recettes ira au journal satirique. Les numéros "resteront en vente jusqu'à épuisement", indique Dominique Gil, président du Syndicat des dépositaires de presse, cité par le quotidien. Une décision exceptionnelle. Les messageries lyonnaises de presse (MLP), le distributeur de l'hebdomadaire, ont déjà reçu des commandes du monde entier.

20h30 : "Je suis Charlie" devient une marque déposée

Le slogan "Je suis Charlie" a fait l'objet de plus de 50 dépôts de marque auprès de l'Institut national de la popriété intellectuelle, rapporte BFM Business. Ces trois mots, repris en boucle sur les réseaux sociaux et dans les médias depuis les attentats contre la rédaction du journal satirique, pourraient bien faire l'objet d'une exploitation mercantile.  Le directeur artistique à l'origine de ce logo, Joachim Roncin, avait déclaré à Ouest France "Récupérer "Je suis Charlie" à des fins mercantiles, c'est honteux !"

19h48 : Le Ballon d'or est Charlie

En ouverture de la cérémonie de remise du Ballon d'or, le président de la Fifa a eu un mot pour les victimes des attentats en France, tandis que les mots "Je suis Charlie" s'affichaient sur un écran à l'arrière-plan.

 

19h25 : les comptes YouTube et Twitter du commandement militaire américain au Moyen-Orient piratés

Les comptes YouTube et Twitter du commandement militaire américain au Moyen-Orient (Centcom) ont été piratés par un groupe se réclamant de l'organisation de l'Etat islamique. Il a diffusé des documents confidentiels de l'armée américaine, dont les adresses personnelles d'officiers. 

18h59 : 152 islamistes radicaux dans les prisons françaises

Selon le minitère de la Justice, il y a 152 islamistes radicaux dans les prisons françaises. Près de 16% des islamistes radicaux incarcérés l'avaient déjà été au moins une autre fois dans le passé. 

18h30 : le groupe Tryo rend hommage aux victimes des terroristes



18h10 : la femme de Chérif Kouachi est "stupéfaite"

La femme de Chérif Kouachi a "exprimé son indignation et sa condamnation de la violence" après ses 72 heures de garde à vue. Puis son avocat, Christian Saint-Palais a affirmé que la jeune femme avait eu "la même réaction que la communauté nationale". Selon lui, elle était "stupéfaite" ne pensant pas que son mari pouvait faire un tel acte.

17h43 : 10 500 militaires aux abords des points sensibles mercredi

Les proches de Jean-Yves LeDrian ont précisé les chiffres donnés ce lundi matin. Ainsi le nombre de militaires présents pour assurer "la sécurité des points sensibles" passera à 5 400 lundi soir, 8 500 mardi et 10 500 mercredi.

17h26 : une cinquantaine d'actes antimusulmans depuis 4 jours

l'Observatoire contre l'islamophobie du Conseil français du culte musulman (CFCM) a indiqué ce lundi qu'il y avait eu plus d'une cinquantaine d'actes antimusulmans depuis mercredi. Il appelle d'ailleurs l'État à "renforcer la surveillance" des mosquées. Selon le président de cet observatoire, 21 actions (tirs, grenades lancées...) et 33 menaces (lettres, insultes, etc.) ont été comptabilisées. 

17h12 : Dati demande la création de prisons réservées aux djihadistes

"J'appelle le Premier ministre à relancer la construction de prisons et à ne pas supprimer la rétention et la surveillance de sûreté, tellement nécessaires, afin d'éviter la sortie de prison sans surveillance des personnes condamnées pour terrorisme" a écrit Rachida Dati dans un communiqué. 

"Dans un souci d'efficacité en termes de sécurité ou de renseignements, les terroristes doivent être regroupés dans des prisons spécifiques et sécurisées, constituées de cellules individuelles et dotées de personnels pénitentiaires très spécialisés pour appréhender et gérer ce type d'individus" explique l'ancienne ministre de la Justice.

16h45 : un homme jugé pour avoir salué l'attentat sur Facebook

Un homme de 30 ans ayant fait l'apologie de l'attentat contre Charlie Hebdo sur Facebook sera jugé le 27 janvier, selon Les Dernières Nouvelles d'Alsace. Le prévenu, qui habite à Strabsourg, a publié sur le réseau social une photo sur laquelle il est écrit "Bons baisers de Syrie, bye bye Charlie !" 

16h36 : la vague d'hommages se poursuit

16h25 : Cameron demande aux services de sécurité de son pays d'analyser les attentats de Paris

En marge d'un meeting à Nottingham, David Cameron a demandé à ses services de sécurité d'analyser ce qui s'est passé à Paris pour réduire le risque d'attentats similaires au Royaume-Uni. "Le premier devoir de tout gouvernement est d'assurer la sécurité du pays et de ses habitants" a-t-il aussi expliqué

16h12 : "Nous nous battons pour la liberté d'opinion, mais il ne faut pas confondre liberté d'opinion avec l'antisémitisme, le racisme"

Manuel Valls s'est exprimé ce lundi après-midi. "Il faut lutter contre la parole qui tue, la parole de haine. Nous nous battons pour la liberté d'opinion, mais il ne faut pas confondre liberté d'opinion avec l'antisémitisme, le racisme, ou la négation des crimes de la seconde guerre mondiale, de la Shoah. Ce ne sont pas des opinions, ce sont des délits" a-t-il expliqué.

15h52 : réunion au ministère de l'Education nationale

Najat Vallaud-Belkacem a décidé d'agir en réunissant de nombreuses personnalités de l'Education nationale. La ministre souhaite "amplifier cette mobilisation (celle de dimanche) à moyen et long terme". Elle veut "préparer une mobilisation renforcée de l'école pour les valeurs de la République"

15h40 : Jacob et Le Roux souhaitent la création d'une commission d'enquête

Christian Jacob et Bruno Le Roux vont demander la création d'une commission d'enquête sur les attentats de la semaine dernière. Le patron des députés UMP a dit souhaiter "une démarche transpartisane" pour la constitution de cette commission. Bruno Le Roux a indiqué que "tout le Parlement" souhaite "une commission d'enquête".

"Il faut tirer les enseignements de ce qui s'est passé : dans quelles conditions des individus sont sortis du Jihad, de prison, de quelle surveillance ils ont fait l'objet, et à partir de là, en tirer des éléments pour modifier la législation", a continué Jacob.

15h20 : Charlie Hebdo traduit en 16 langues

Charlie Hebdo sortira mercredi. 1 million d'exemplaires vont être imprimés. L'hebdomadaire sera traduit en 16 langues différentes.

15h05 : les hommages à l'international



Empire State Building


Tower Bridge


Trafalgar Square

14h45 : Farid Benyettou serait aux mains de la police

Farid Benyettou, homme avec lequel les frères Kouachi se sont radicalisés se serait spontanément présenté à la police judiciaire selon LCI. Il est actuellement infirmier. 

14h18 : la réponse de Dieudonné à Cazeneuve :

"Hier, nous étions tous Charlie, à marcher, à se tenir debout, pour les libertés. Pour que l'on continue à rire de tout", a écrit Dieudonné dans une réponse au ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve. Il a par ailleurs affirmé être "traité comme l'ennemi public numéro 1, alors qu'[il] ne cherche qu'à faire rire".



14h04 : la mère de Merah aurait appelé la mère d'un des policiers tués

Selon Le Point, la mère du "tueur au scooter" voulait présenter ses condoléances à celle du policier tué par les frères Kouachi. La conversation a été de très courte durée...

13h45 : Benyamin Nétanyahou, le Premier ministre israélien, s'est recueilli devant le supermarché casher où a eu lieu la prise d'otages vendredi.

13h25 : ouverture d'une enquête contre Dieudonné


13h16 : Jacob demande l'ouverture d'une commission d'enquête

Christian Jacob, le chef des députés UMP, va demander la création d'une commission d'enquête sur les attentats de la semaine dernière. "il faut tirer les enseignements de ce qui s'est passé (...) et en tirer des éléments pour modifier la législation", a-t-il dit. Bruno Le Roux, patron des députés PS, a déclaré qu'il souhaitait aussi qu'une telle commission soit créée.

12h50 : Cazeneuve veut une réponse "sévère" à la provocation de Dieudonné

"Nous réserverons en droit les suites qui doivent être réservées à ce propos indigne", a déclaré le ministre de l'Intérieur. "Je me sens Charlie Coulibaly", a écrit Dieudonné sur sa page Facebook, avant de supprimer le message.

12h27 : véhicule suspect à Malakoff

Un véhicule suspect a été repéré ce lundi par la police dans le quartier de Malakoff, à Paris. Selon Le Parisien, il s'agit d'un Kangoo, même modèle que celui qui a explosé jeudi soir à Villejuif. es services de déminage sont sur place.

12h11 : "le droit au blasphème"

"La une sera définie ce soir et mercredi les auditeurs pourront trouver leur Charlie dans les kiosques en France et dans le monde. La diffusion sera exceptionnelle et c'est un geste de vie, de survie. (...) Je suis Charlie, c'est un état d'esprit, cela veut dire aussi le droit au blasphème", a expliqué Richard Malka l'avocat de Charlie Hebdo à France Info.

12h05 : de nouvelles images des interventions des forces de l'ordre

11h55 : la photo de l'année ?

11h35 : #JeSuisPolicier


11h26 : hommage aux Invalides

"Cette semaine sera une semaine de deuil, avec les obsèques dans l'intimité familiale, l'hommage qui sera rendu demain aux policiers tombés, dans la cour de préfecture de police de Paris, et l'hommage aux Invalides à toutes les victimes autour du président de la République, qui a symbolisé ce rassemblement de tous les Français", a indiqué Manuel Valls.

11h15 : déclaration du pape depuis le Vatican

"Il y a une culture qui rejette l'autre, finissant par engendrer la violence et la mort. Nous en avons un triste écho dans (...) le tragique massacre survenu à Paris. L'être humain devient esclave (....) parfois même de formes déviantes de religion", a dit François.

10h59 : 10 000 militaires sur le territoire

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense annonce la mobilisation de 10 000 militaires sur le territoire français pour assurer la sécurité des points sensibles : "ces hommes seront déployés dès demain".

10h52 : même Spirou Magazine...


10h44 : un préfet coordinateur de la sécurité des sites de la communauté juive

Bernard Cazeneuve a indiqué ce lundi matin qu'un préfet va être nommé coordinateur de la sécurité des sites de la communauté juive.

10h35 : Benyamin Nétanyahou se rendra dans l'épicerie casher

Le Premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, se rend à midi sur les lieux de la prise d'otages du supermarché casher porte de Vincennes, à Paris.

10h21 : "On ne peut pas continuer comme ça avec l'immigration", dit Sarkozy

"On ne peut pas continuer comme ça avec l'immigration. Elle n'est pas liée au terrorisme, mais elle complique les choses", a dit le président de l'UMP. "La question de l'immigration fera l'objet de débats extrêmement approfondis, car il est certain qu'on ne peut pas continuer comme ça. L'immigration qu'on a tant de mal à juguler crée la difficulté de l'intégration, qui crée le communautarisme. Et à l'intérieur du communautarisme peuvent se glisser les individus" comme les auteurs des attentats, a déclaré Nicolas Sarkozy.

A LIRE AUSSI - Nicolas Sarkozy : "Quelqu'un qui part 6 mois faire le djihad, on n'a pas à le récupérer"

10h10 : Amedy Coulibaly portait une caméra Go Pro

Le Monde explique quAmedy Coulibaly, le preneur d’otages du magasin HyperCasher de la porte de Vincennes portait une caméra GoPro. Il aurait donc filmé sa prise d'otages. Après l'avoir abattu, les hommes du RAID ont réussi à retrouevr la carte mémoire qui serait en cours d’exploitation par la police.

10h04 : Laurent Fabius veut que les "responsables politiques soient à la hauteur du peuple"

"Il faut que les responsables politiques soient à la hauteur du peuple. Ça nous pose à tous un défi que nous devons tous relever", a dit le ministre des Affaires étranères sur France Inter. "Il faut que le débat qui aura lieu soit à la hauteur de ce que nous a dit le peuple : soyez unis ! Il faut qu'on tire les leçons de ce qui s'est passé, sur tous les plans. Une commission bipartite, ça peut être une bonne idée" a-t-il ajouté réagissant à une idée de Nicolas Sarkozy.

10h00 : le nouveau dérapage de Dieudonné


9h44 : une amie d'Hayat Boumeddiene témoigne

Dans une interview au Parisien, une amie d'Hayat Boumeddiene, la compagne d'Amedy Coulibaly témoigne et souhaite qu'elle se rendre. "Si tu fais partie de ça, rends-toi, et rentre en France. Il faut qu'elle se repente et demande pardon pour ce qui s'est passé. Ensuite, la France reste son pays. Il faut que sa justice puisse être rendue".

"Elle voulait nous offrir des cadeaux qu'elle nous avait ramenés de La Mecque, où elle avait fait le pèlerinage avec Amedy en octobre dernier. Et, récemment, elle m'avait envoyé des SMS ayant trait à la religion, dans lesquels elle parlait de miséricorde" raconte-t-elle encore.

9h36 : Marine Le Pen attend de l'action

"Il s'agit d'une guerre, car si l'on admet pas la réalité de ce qui est en train de se passer, on ne mettra pas en place des mesures. (...) Après le temps de l'émotion, les Français attendent de l'action, ils attendent des décisions. Et je crois que le plus tôt sera le mieux" a indique la patronne du FN sur Europe 1.

9h30 : Valls évoque les prisons

Manuel Valls a évoqué des solutions pour les djihadistes dans les prisons. "On sépare ces détenus du reste" des autres détenus en prison, "il faut généraliser" cette mesure mais "il faut le faire avec discernement et intelligence" a-t-il expliqué

>>>>>>> REVIVEZ TOUS LES EVENEMENTS DE LA JOURNEE DU DIMANCHE 11 JANVIER

A LIRE AUSSI - Marche républicaine : ces deux conditions incontournables pour espérer reconstruire une véritable unité nationale

9h15 : un événement international


9h00 : Vigipirate au maximum

Manuel Valls annonce que le plus haut niveau du plan Vigipirate est maintenu.

8h50 : les écoles juives sous protection

717 écoles juives de France seront protégées, dès aujourd'hui, par 4 700 policiers et gendarmes, et des soldats seront envoyés en renfort dans les 48 heures, a annoncé ce matin le ministre de l'Intérieur Bernard Cazeneuve.

8h40 : Valls évoque l'intégration

Pour Manuel Valls, la France doit "accueillir les gens, les intégrer et en faire des soldats de la République et, c'est le cas aujourd'hui, des héros",en référence à Ahmed Merabet, le policier français de confession musulmane abattu mercredi.

8h20 : réunion sur la sécurité à l'Elysée

Après cinq réunions de crises, une première "réunion ministérielle sur la sécurité intérieure" s'ouvre ce matin à 9 heures pour "faire le point sur les dispositifs de prévention et de protection" des Français après les attentats djihadistes de Paris, a-t-on appris auprès de l'Elysée.
 

7h55 : Nicolas Sarkozy ne veut pas qu'une personne partie faire le djihad revienne en France

"Quand on part faire le jihad à l'étranger, on n'a pas à revenir en France même si on est Français (...). Qu'ils purgent leurs peines en prison et après on les expulse." a dit le président de l'UMP sur RTL

A LIRE AUSSI - Nicolas Sarkozy : "Quelqu'un qui part 6 mois faire le djihad, on n'a pas à le récupérer"

>>>>>>> REVIVEZ TOUS LES EVENEMENTS DE LA JOURNEE DU DIMANCHE 11 JANVIER

Ce qu'il faut retenir de la journée d'hier

Au moins 3,7 millions de personnes, dont plus de 2,5 millions en province, ont manifesté dimanche en France contre le terrorisme au terme d'une semaine marquée par des attentats meurtriers, lors de la plus grande mobilisation jamais recensée dans le pays. Ces derniers jours, avant les marches de dimanche, 1,4 million de manifestants avaient déjà au total défilé en France en hommage aux 17 victimes de attentats commis par trois jihadistes, selon le ministère de l'Intérieur.

A Paris, entre 1,2 et 1,6 million de personnes ont marché sous le soleil d'hiver, pour une mobilisation comparable, sinon supérieure, à la grande fête du 12 juillet 1998 pour la victoire de la France au Mondial de football. L'afflux a été tellement massif que la foule s'est rassemblée bien au-delà des parcours officiels et le ministère de l'Intérieur se dit incapable de fournir un comptage plus précis.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !