Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique

Scoop !

Mais qu'est donc allé faire François Hollande au Bondy Blog ?

Oui, il l’a dit ! Mettant ainsi fin à un insupportable suspense. Mais les grands médias qui ne s’intéressent plus du tout à lui n’en ont pas parlé.

Bondy est une ville de la région parisienne, du 93 pour être précis. Elle fut naguère célèbre à cause de sa forêt supposée être un repère de brigands. Aujourd’hui cela ne se dit pas trop… Elle a acquis une autre notoriété. Bondy est en effet le cocon d’où est issu le Bondy Blog.

Pour ceux qui l’ignoreraient il s’agit d’un site d’information très tendance, très in. Son objectif : demander aux hommes politiques ce qu’ils pensent des "jeunes de quartiers" et aux "jeunes de quartiers" ce qu’ils pensent des hommes politiques. C’est plutôt sympathique. Le Bondy Blog aime bien tout le monde. Enfin presque tout le monde… Car la droite y est régulièrement vilipendée. Et Sarkozy, son plus affreux représentant, carrément détesté. Mais bon, venant de Bondy, c’est assez banal.

Le président de la République, délaissant les ors de l’Elysée, y est allé s’encanailler un peu. Et, follement applaudi (pensez donc, un chef de l’Etat à Bondy où l’on ne recevait que des ministres quelconques et des chefs de partis non moins quelconques !), il a là-bas fait une déclaration historique. "Quiconque veut être candidat se doit de passer par le Bondy Blog". Après l’appel de Londres (celui du 18 juin) l’appel de Bondy…

Il y a de cela des millions d’années-lumière (en 2007) François Hollande avait été précédé par un postulant à la présidence de la République : Dominique de Villepin. Ce dernier, bien avant l’actuel chef de l’Etat, avait compris que le Bondy Blog était une étape obligée sur le chemin de la conquête du pouvoir. L’ancien Premier ministre fut éloquent, flamboyant et convainquant. Il rappela à ses hôtes que, comme eux, il était originaire d’Afrique du Nord ce qui lui permettait, affirmait-il, d’avoir une position équilibrée sur le conflit israélo-palestinien et il enchaîna aussitôt sur une critique virulente d’Israël.

M. de Villepin ajouta qu’il était un grand amateur du slam des banlieues sans pour autant faire figurer ces poètes ainsi adulés dans son anthologie de la poésie française. Et il suggéra aux jeunes des quartiers de se plonger dans la lecture de Céline. Ce qui se traduisit par une ruée enthousiaste sur Bagatelles pour un massacre disponible sur le Net mais pas en version papier, les ayant-droit de Céline s’opposant à toute réédition de l’ouvrage pour cause d’antisémitisme assez frénétique.

Dominique de Villepin échoua pourtant (le soutien du Bondy Blog n’est pas une garantie absolue de succès) dans sa tentative de conquête de l’Elysée. Ayant beaucoup réfléchi aux vicissitudes de la vie politique, il se décida à rallier un certain Nicolas Sarkozy après avoir – on l’espère pour lui – reçu l’assurance que l’ancien président de la République avait vendu à un ferrailleur le croc de boucher auquel il était promis. On ignore, à l’heure qu’il est, quel sera le destin de François Hollande. On sait juste qu’il est candidat ayant brillamment passé l’examen du Bondy Blog. Mais au fait candidat à quoi ? A la mairie de Tulle ? Au Conseil général de la Corrèze ? A la présidence de l’Amicale  des Auvergnats de Paris ? A la direction de l’Association des amoureux du 93 ? Si c’est bien un de ces postes prestigieux que M. Hollande convoite il a toutes ses chances.

Et n'oubliez pas : le A-book de Benoît Rayski, Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme, est toujours disponible à la vente sur Atlantico éditions : 

Le gauchisme, cette maladie sénile du communisme

Commentaires
Nos articles sont fermés aux commentaires.