Ludovine de la Rochère : "la manif pour tous poursuivra sa dynamique. Nous ne lâcherons rien" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
France
Les opposants au mariage homosexuel descendent encore une fois dans la rue dimanche à Paris pour une manifestation sous haute surveillance
Les opposants au mariage homosexuel descendent encore une fois dans la rue dimanche à Paris pour une manifestation sous haute surveillance
©Reuters

Déterminée

Ludovine de la Rochère : "la manif pour tous poursuivra sa dynamique. Nous ne lâcherons rien"

Les opposants au mariage homosexuel descendent encore une fois dans la rue dimanche à Paris pour une manifestation sous haute surveillance, les autorités redoutant des débordements d'éléments extrémistes.

Ludovine  de La Rochère

Ludovine de La Rochère

Ludovine de La Rochère est présidente du collectif "Manif pour tous".

Voir la bio »

Atlantico : Dimanche 26 mai, une nouvelle "manif pour tous" a lieu dans un contexte social de plus en plus tendu. Le ministre de l'Intérieur Manuel Valls a envisagé de dissoudre "le Printemps français". Quelle est votre réaction à cette déclaration ? Comment l'interprétez-vous ?

Ludovine de la Rochère : Cette déclaration de Manuel Valls signe l’inquiétude, voire la panique, du gouvernement face à l’importance et la persistance de l’opposition à la loi Taubira. Il cherche à nouveau à susciter l’amalgame et à faire croire que les manifestants sont violents. Il s’agit clairement d’inquiéter et de démobiliser les Français en vue de la manifestation du 26 mai. En réalité, M. Valls sait pertinemment que toutes les manifestations organisées parLa Manif Pour Tous ont été pacifiques et calmes. Seuls des incidents aux abords de la manifestation du24 mars ont été à déplorer, et pour cause : les forces de police ont elles-mêmes aspergé de gaz lacrymogène des enfants, des femmes enceintes et des personnes âgées !

Quant au climat social tendu, M. Hollande et le gouvernement en portent l’entière responsabilité : depuis le mois de novembre dernier, malgré l’ampleur de l’opposition à ce projet, ils ont refusé d’ouvrir des états généraux sur le mariage et la filiation, ils ont refusé d’envisager un référendum, ils ont demandé au CESE (Conseil Economique, Social et Environnemental) de déclarer irrecevables les 700.000 pétitions…Et ils n’ont ni vu, ni compté et encore moins entendu, les centaines de milliers de manifestants à ce bouleversement de civilisation que constitue la loi Taubira. Cette arrogance et ce mépris ne peuvent que mécontenter les Français !

Les manifestations contre le mariage homosexuel sont accusées d'être un vecteur croissant de mouvements d’extrême droite virulents voire violents. Ce risque vous semble-t-il avéré ? Avez-vous peur que le mouvement ne vous échappe ?

Le déroulement des nombreuses manifestations que nous avons organisées a suffisamment montré notre sens des responsabilités et notre compétence. Nos manifestations n’ont suscité aucune casse, aucun dégât, rien ! Le mouvement de La Manif Pour Tous ne nous échappe en aucune manière. Ainsi, La Manif Pour Tous reste un mouvement spontané, populaire, apolitique et aconfessionnel. Elle n’a aucun lien avec un parti, une communauté ou autre. Quant à ce que font d’autres groupes, cela ne regarde pas La Manif Pour Tous !

Quel sens donnez-vous à la manifestation maintenant que la loi a été adoptée ? Quelle sens la mobilisation prend-elle ? Le mouvement pourrait-il s'éteindre de lui-même ?

De nombreuses lois, qui ont été votées et promulguées, sont retirées ou jamais appliquées. L’exemple le plus célèbre est le CPE. Nous continuons donc, même si la loi a été votée (il faut voir dans quelle circonstance !) et promulguée.

Pourquoi une telle détermination ? Notamment parce qu’elle instaure une inégalité gravissime entre enfants : il y a ceux qui auront un père et une mère et ceux qui seront prétendument nés de deux hommes ou de deux femmes, donc privés de mère ou de père. C’est indigne de la France, pays des droits de l’homme et du citoyen ! Avec cette loi « mariage pour tous », notre société passe du droit « de » l’enfant au droit « à » l’enfant.C’est pourquoi le mouvement poursuivra sa dynamique. Comme les manifestants le disent souvent : « nous ne lâcherons rien ! »

Le premier mariage entre deux personnes du même sexe est programmé pour fin mai. Tuera-t-il tout espoir de voir la loi retirée ?

Certainement pas ! Certes, si des personnes ont été mariées, elles ne pourront être « démariées ». Mais cela n’empêchera de retirer cette loi. De fait, elle est fondée sur un mensonge, elle est contraire à la réalité humaine : seule l’union de l’homme et de la femme peut conduire à la conception d’un enfant ! Or le mariage fonde la filiation ! Un mariage entre deux personnes de même sexe est donc un non-sens !

Quelle serait votre souhait en cas d'alternance politique à la tête de l'Etat ? Demanderiez-vous son retrait ou des aménagements ?

Si cette loi n’était pas retirée d’ici là, nous en ferons un enjeu prioritaire pour les prochaines élections : les candidats auront à se positionner et s’engager sur le retrait de la loi « mariage pour tous », pour le mariage homme-femme et la filiation père-mère-enfant.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !