Les têtes à claques de Snapchat : quand la jeunesse dorée vomit/étale son argent sur le réseau social de partage photo | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
The Rich Kids of Snapchat
The Rich Kids of Snapchat
©Capture d'écran Facebook/RichKidsofSnapchat

Cyber-cauchemar

Les têtes à claques de Snapchat : quand la jeunesse dorée vomit/étale son argent sur le réseau social de partage photo

Jets privés pour aller à l'école, iPhones traînés en laisse, billets qui partent aux toilettes... le concept de cette page Facebook, approvisionnée de captures d'écrans de photos Snapchat, est de vous faire enrager.

Sortir sa décapotable pile quand un voisin passe, mettre en avant son cou serti d'une rivière de diamants… Si depuis la nuit des temps certains aiment à exhiber leur argent pour faire baver d'envie leur prochain, l'avènement des réseaux sociaux a donné une toute autre dimension à ce phénomène, particulièrement chez les jeunes. Après "The Rich Kids of Instagram", découvrez The Rich Kids of Snapchat.   

Le concept est venu d'une page Facebook intitulée "PrivateSchoolSnaps". Les utilisateurs prennent une photo de leur dernier achat excentrique et l'envoient à un compte Snapchat spécifique. Le manager du compte en questions collecte les images, les enregistre puis les poste sur Facebook. Certes, cela fait perdre tout intérêt à Snapchat, dont la seule particularité est de ne faire apparaitre les photos que quelques secondes mais, après tout le principe de "The Rich Kids Of Snapchat" est de se pavaner outrageusement et pas temporairement !

Originaire du Royaume-Uni, "PrivateSchoolSnaps", est aujourd'hui un phénomène mondialement rependu et compte plus de 240 000 Likes, au grand dam des gens normaux, insupportés par cet étalage malsain de richesse.

Conscient (tout de même !) d'être la cible de nombreuses moqueries et désapprobations, la modératrice de la page, Rossalyn Warren, a adressé un mail au site Buzzfeed, afin de se défendre des mauvaises langues : 

"Bien sûr, mon compte Facebook déclenche beaucoup de colère. C'est compréhensible que cela perturbe les gens que je dépense de l'argent pour des choses superflues et qu'en plus je m'en vente. Beaucoup de personnes me disent que je ferais mieux de donner à des œuvres de charité. En réalité, mon compte en banque envoie automatiquement 80% des mes "revenus" à un compte joint, spécialement pour les œuvres de charité. Ce dernier distribue ensuite l'argent dans 100 différentes associations caritatives de mon choix à la fin de chaque mois. En plus de quoi, je donne généreusement lors de différents galas de charité. (…) Cela me fait plaisir de donner pour des bonnes causes. Si je vous dis tout ça dans ce mail c'est pour que vous compreniez que je ne dépense pas tout mon argent dans du luxe inutile."

Si l'on ne saura jamais si ces déclarations sont vraies ni si les autres "Rich Kids" font de même, il est certain que ces gamins ont de gros problèmes de confiance en eux…  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !