Les petites phrases assassines de Nicolas Sarkozy aux deux juges qui s’apprêtaient à le mettre en examen | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
L’ancien président a lancé à Patricia Simon : "Vous, vous êtes contaminée !"
L’ancien président a lancé à Patricia Simon : "Vous, vous êtes contaminée !"
©Reuters

Confidentiel

Les petites phrases assassines de Nicolas Sarkozy aux deux juges qui s’apprêtaient à le mettre en examen

Après quinze heures de garde à vue, Nicolas Sarkozy est conduit à deux heures du matin au cabinet de la juge Patricia Simon, assistée de Claire Thépaut, ancienne membre du Syndicat de la magistrature désormais connu pour son "Mur des cons". Malgré la fatigue, l'ancien chef de l’État ne manque pas de répondant.

Il est un peu plus de deux heures du matin au Pôle financier à Paris, ce mercredi 2 juillet. Après quinze heures de garde à vue  hors norme, Nicolas Sarkozy accompagné de son  avocat Pierre Haïk, star du barreau, rompu aux dossiers politico-financiers – il fut le conseil de Michel Roussin entre autres –, arrive dans le cabinet de la juge Patricia Simon, au deuxième étage. C’est elle qui instruit en numéro un cette affaire de corruption active, trafic d’influence actif et recel de violation de secret professionnel. Aussi, c’est elle qui reçoit dans son cabinet l’ancien chef de l’Etat. A ses côtés, Claire Thépaut.

Lire également : Pourquoi la mise en examen de Nicolas Sarkozy était écrite depuis 20 ans, partie 1, et partie 2

Atmosphère polaire. Les deux magistrates étant  visiblement inquiètes d’une éventuelle déclaration liminaire de l’ancien chef de l’Etat. Elles ne se trompent pas. "Votre  juridiction, dit-il en substance à l’intention des deux juges, est partiale. L’une d’entre vous est Mme Thépaut, membre du Syndicat de la magistrature qui a participé au mur des cons et écrit qu’il ne fallait pas voter pour Nicolas Sarkozy au second tour de la présidentielle." Et ce dernier de prévenir qu’il ne parlerait pas aux  deux juges s’il était mis en examen. En revanche, s’il était placé sous le statut de témoin assisté, il parlerait… Les minutes s’égrènent. Patricia Simon réplique à Nicolas Sarkozy  qu’elle n’est pas concernée  par ses reproches… L’ancien président lui lance alors : "Vous, vous êtes contaminée !"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !