Les méfaits du jeunisme en entreprise | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Les méfaits du jeunisme en entreprise
©

Bonnes feuilles

Les méfaits du jeunisme en entreprise

En matière d'emploi des séniors, le France est le mauvais élève de la classe européenne. Rodolphe Delacroix montre comment d'autres pays ont sur devenir performants sur l'emploi des séniors. Extrait de "Si senior : Travailler plus longtemps en entreprise, c'est possible" (1/2).

Rodolphe   Delacroix

Rodolphe Delacroix

Rodolphe Delacroix est consultant spécialisé en ressources humaines et conduite du changement, au sein du cabinet Towers Watson, cabinet international de conseil en ressources humaines.

Voir la bio »

Le jeunisme est la grande affaire de la seconde moitie du xxe siècle. Sa montée en puissance correspond évidemment a la génération du baby boom. Arrivée massivement sur le devant de la scène dans les années 60 et 70, elle se sent port& par les figures nouvelles de la pop et du rock, les icônes hippies et les mouvements estudiantins de mai 68. Des Beatles a Steve Jobs, cette génération a bouscule le monde ancien et impose de nouveaux repères. Elle a ainsi renouvelé les codes d'un monde révolu : le primat de l'age et le respect des anciens, le culte de l’autorité, le rôle traditionnel et subordonne des femmes dans la société, l’obéissance attendue des jeunes a l’égard des alnes. Elle est finalement parvenue a faire reculer la notoriété des anciens et a disqualifier tout ce qui se rattache, de pres ou de loin, au passé.

Cette révolution a bien évidemment atteint l'entreprise. Les secteurs de la mode et de la publicité ont véhicule une image associant le désir, la modernite, la beauté, le succès et la jeunesse. De fait, le jeunisme, c'est l'exaltation de la jeunesse. Il se traduit par l'engouement pour le sport, les techniques de chirurgie esthétique, de soins du corps et du culte de la jeunesse en général. Une des conséquences du jeunisme a été l’éviction des seniors du monde du travail, ce qu'on pourrait appeler un phénomène de ringardisation » d'autant plus pernicieux qu'il confond nouveaute et progrès. Les stéréotypes qui s'attachent au vieillissement : moindre enthousiasme, énergie declinante, résistance au changement, notamment technologique, conservatisme culturel, sont souvent présentés comme un alibi commode pour substituer une population de salaries moins chers et plus jeune a des salaries mieux payes et plus ages. Les seniors sont donc vulnérables et cette mise en cause a été longtemps dans l'air du temps, ce qui l'a rendu plus facilement acceptable. Les expériences de CV anonymes confirment que l'age est un obstacle pour retrouver un emploi : un candidat de 48-50 ans recevra trois fois moms de réponses positives a une offre d'emploi qu'un candidat age de 28- 30 ans.

Le paradoxe de cette situation est qu'il n'y a guere de points communs entre un quinqua de 2010 et un quinqua de 1950: le premier est ouvert sur le monde, auquel il est connecte via intemet, it pratique régulièrement une activité sportive et veille a son hygiène de vie, it n'est pas rare qu'il refonde une famille suite a un divorce, ait des enfants d'un second manage ; le quinqua d'aujourd'hui se construit de nouveaux projets de vie, tandis que celui de 1950 avait atteint a 50 ans un palier en terme de position sociale, de vie familiale et de reconnaissance sociale. L'horizon s'est élargi. Les vies professionnelles sont moms linéaires, moms déterminées par avance, elles connaissent aussi plus de hauts et de bas, de rebondissements et d'accidents. Pourquoi, dans ce contexte, les seniors qui ont largement profite du jeunisme ambiant restent a ce point vulnérables et &valorises ? Encore jeunes dans leur vie, ils sont déjà vieux dans l'entreprise.

  Extrait de "Si senior : Travailler plus longtemps en entreprise, c'est possible" (Plon), 2013. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !