Les marchés actions sont-ils au plus haut ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
"Il est absolument clair que, pour l’instant, la hausse va continuer : CAC à 5 000 points, DAX à 10 000, Dow Jones à 20 000, Nikkei à 40 000 !"
"Il est absolument clair que, pour l’instant, la hausse va continuer : CAC à 5 000 points, DAX à 10 000, Dow Jones à 20 000, Nikkei à 40 000 !"
©Reuters

Decod'Eco

Les marchés actions sont-ils au plus haut ?

Du CAC 40 au Dow Jones en passant par le Nikkei et l'Eurostoxx, rien ne semble arrêter les marchés boursiers. Mais la hausse est-elle aussi solide et durable qu'on le pense ?

Eberhardt Unger

Eberhardt Unger

Dr. Eberhardt Unger est un économiste indépendant, fort de plus de 30 ans d’expérience des marchés et de l’économie. Vous pouvez retrouver ses analyses sur le site www.fairesearch.de

Voir la bio »

Voilà une question à laquelle il est impossible de répondre – tout comme celle de savoir si les cours sont au plus bas. Les cours sont soumis à de nombreux facteurs d’influence. Certains analystes sont d’obstinés "contrariens" : ils pensent qu’il suffit de faire le contraire de ce que tout le monde fait. Pour cela, ils scrutent les médias.

Lorsque les journalistes, toujours à la recherche de titres vendeurs, s’extasient, en maints articles sur la hausse ou la baisse du marché, ils pensent alors qu’il est temps de vendre ou d’acheter.

Voilà que The Economist nous en livre un exemple frappant. Sur la couverture du numéro du 11 mai 2013, un taureau, symbole d’un marché en forte hausse, nous regarde avec une expression triomphante, satisfaite et cynique. Qui pourrait avoir quelques doutes que ce soit sur la hausse irrésistible des marchés ?

Avec sa tête, il a défoncé un mur, ce qui veut dire que plus rien n’arrêtera la hausse. Son regard sarcastique se moque de tous les "lâches". Voyez le visage des vainqueurs, nous dit-il !

Mais pour combien de temps encore ? Il est absolument clair que, pour l’instant, la hausse va continuer : CAC à 5 000 points, DAX à 10 000, Dow Jones à 20 000, Nikkei à 40 000 !

La musique est donc agréable mais nous envoie un message clair. Quand les médias grand public vont vous raconter en long et en large cette formidable histoire, vous pourrez parier sur l’explosion de la bulle haussière.

Les optimistes voudront que la tendance se poursuive et parieront sur des gains encore à venir. Les pessimistes penseront qu’il faut sauter dans ce train qui a pris suffisamment de vitesse.

La hausse nourrit la hausse. Comme chez les animaux, on retrouve chez les humains un instinct grégaire. Pour prendre leur décision, les gens se réfèrent au passé récent. Prévoir la tendance à venir signifie généralement extrapoler à partir de la tendance actuelle. Pour prendre des décisions d’investissements, la majorité d’entre eux regarde dans le rétroviseur, voit que les actions montent depuis plusieurs années, en déduisent que les actions sont sûres et offrent de belles opportunités et passent leurs ordres d’achat.

Mais prudence ! Le taureau montre seulement l’optimisme de la majorité. Actuellement, ce sont uniquement les retardataires qui achètent. La caricature n’est pas le symbole d’un avenir radieux mais un avertissement pour prendre ses bénéfices. Il est grand temps d’examiner de façon critique les portefeuilles. Les indicateurs avancés ne justifient pas l’optimisme. Les marchés boursiers sont exclusivement portés par la liquidité. Quand les banques centrales vont mettre fin aux QE, la situation pourrait devenir catastrophique.

Pour 2013, le DAX a un PER de 13,7 – de même que le CAC. La valeur alpha des marchés européens s’établit également à 13,7 pour 2013. Ce sont des niveaux qui indiquent que les marchés sont chers. L’UE est en récession. Le marché haussier peut avoir des "ratés".

Conclusion : La pertinence des lignes d’actions doit être vérifiée en rapport avec les fondamentaux de l’entreprise -- potentiel de croissance avéré, PER, régularité des dividendes, solidité du bilan, etc. N’hésitez pas à accroître la part de liquidités dans votre portefeuille !

[Retrouvez toutes les analyses du Dr. Unger au jour le jour dans La Quotidienne d'Agora -- il suffit d'un clic pour vous inscrire]

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !