Les causes les plus plausibles qui pourraient entraîner la fin de l'humanité | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Science
Les astéroïdes ne sont pas les menaces les plus dangereuses pour l'humanité.
Les astéroïdes ne sont pas les menaces les plus dangereuses pour l'humanité.
©Miracle Planet

Apocalypse now

Les causes les plus plausibles qui pourraient entraîner la fin de l'humanité

Astéroïdes, éruption volcanique ou réchauffement climatique ne sont pas forcément les menaces les plus à craindre...

Les météorites qui ont atterrit inopinément en Russie il y a quelques semaines – suivi on s’en souvient par un astéroïde géant qui a frôlé la Terre la même semaine – nous ont rappelé les dangers de la nature. Nous sommes à la merci d’un environnement dangereux et difficilement maîtrisable, en particulier en cas d'astéroïde géant, de l’éruption d’un volcan massif, ou même du réchauffement climatique… Mais pour Nick Bostrom, philosophe à Oxford, ces risques – bien que réels – ne sont pas les plus dangereux pour l’homme. Pour lui, l’humanité a surtout à craindre d’elle-même.

Le magazine américain Quartz liste 4 menaces majeures.

1)      La bombe atomique

Les armes nucléaires ont été la première technologie développée par les humains capables d’effacer totalement les hommes de la Terre. Et contrairement à ce que l’on pourrait croire, ce ne sont ni l’explosion en elle-même ni les radiations qui sont le plus à craindre, mais l’hiver nucléaire qui en découlerait : l’explosion au niveau du sol de plusieurs milliers de bombes au cours d’une même guerre entraînerait la formation dans la stratosphère d’une couche opaque de poussière. Ces particules ne redescendant que très progressivement, cette couche pourrait rester présente pendant des mois, voire des années. Cette fumée empêcherait la lumière solaire de réchauffer la Terre, ce qui entraînerait un refroidissement de la planète, la chute des récoltes et donc un sérieux problème pour la survie de l’humanité. Pour les cinéphiles, cet hiver nucléaire a été magnifiquement mis en scène par Chris Marker dans La Jetée(1962).

2)      La guerre biologique

Selon les spécialistes, si l’hiver nucléaire pourrait laisser quelques survivants humains, la guerre biologique et bactériologique ne ferait, elle, pas de quartier. Comme le souligne Quartz, les avancées en terme de manipulation de l’ADN sont telles que n’importe quelle secte apocalyptique avec un peu d’imagination pourrait bientôt avoir la possibilité d’avoir accès à une arme bactériologique "fait maison". C’est-à-dire exactement le scénario du chef d’œuvre de Terry Gilliam La Planète des 12 singes… ce qui n’est pas forcément rassurant.

3)      L’intelligence artificielle

Les lecteurs de Science-Fiction connaissent bien cette possibilité : Terminator, Matrix ou les nouvelles d’Isaac Asimov font toutes références à cet événement potentiel : "Et si les robots prenaient le contrôle ?" Avec l’amélioration exponentielle des programmes et des logicielles de nos jours - Siri, l’assistant personnel de l’iPhone,  est tout de même un robot qui comprend ce que l’on lui demande et fait même des blagues si nos questions sont inappropriées – les choses pourraient devenir catastrophiques très rapidement. Selon Nick Bolstromn "il faut imaginer l’IA comme une force primordiale, comme un système stellaire ou un ouragan : quelque chose de puissant, mais d’indifférent." Indifférent à notre vie, et donc indifférent à notre mort si sa mission le demande. Souvenez-vous de 2001 L’Odyssée de l’Espace de Kubrick...

4)      Le paradoxe de Fermi

Cette dernière vision est peut-être la plus terrifiante, de par son inéluctabilité. Selon le paradoxe de Fermi, "pourquoi l'humanité n'a, jusqu'à présent, trouvé aucune trace de civilisations extraterrestres alors que le Soleil est plus jeune que beaucoup d'étoiles situées dans la galaxie ?". Selon Fermi, des civilisations plus avancées auraient dû apparaître parmi ces systèmes planétaires plus âgés et laisser des traces visibles depuis la Terre, telles des ondes radio. Si certains évacuent cette question d’un revers de la main en disant qu’elle repose sur un anthropomorphisme déplacé, d’autres tentent d’expliquer cette absence : soit le voyage intergalactique est impossible, ou soit toutes les civilisations avancées ont finit par s’entretuer dans un bain de sang extra-terrestre suite à un désastre nucléaire, biologique ou d’armes que l’on n’imagine même pas encore... L’extinction est peut-être le destin de toute forme de vie intelligente.

On pourrait se consoler de ce drame inéluctable devant un film... malheureusement aucun n'a encore été réalisé sur ce sujet.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !