Selon une étude, les Américains ne croient plus en leur rêve | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Selon une étude, les Américains ne croient plus en leur rêve
©

USA Business

Selon une étude, les Américains ne croient plus en leur rêve

Selon une étude tout juste publiée, sept Américains sur dix estiment que la prochaine génération sera moins bien lotie que les précédentes.

France USA Media

France USA Media

France USA Media est une agence de presse basée à Los Angeles. Elle couvre l'actualité des Etats-Unis en Français pour la presse, la télévision et l'internet, avec des correspondants à New York, Washington, Austin, San Francisco et L.A.

Voir la bio »

Deux équipes de chercheurs indépendants ont dirigé leurs travaux pendant trois décennies dans le but de définir la viabilité du rêve américain. Les données recueillies et publiée par le département Battleground Poll de la George Washington University ont confirmé l’utilité psychologique de cette “utopie”. Pour ceux qui se considèrent comme riches et prospères, le rêve américain a contribué à justifier leur richesse. Pour les autres, il a fourni l’espoir d’un avenir économique meilleur.

Ces études, menées par les professeurs Gilovich et Davidai, révèlent que les membres de groupes ethniques minoritaires avaient tendance à surestimer l’ascenseur social. Tout cela démontre, selon le New York Times, que la croyance du rêve américain est terriblement erronée par rapport à la réalité.

Parmi les questions : « Croyez-vous qu’une personne née pauvre et travaillant dur pourrait devenir riche ? ». 64% pensent que cela est possible, le chiffre le plus bas enregistré depuis le début de l’étude en 1983.

L’objectif était de comprendre si l’électorat croyait encore au rêve américain et s’il était réalisable. La multitude de réponses répertoriées et analysées suggère que ce défaitisme ambiant n’est pas l’oeuvre d’un simple ralentissement économique qui dure depuis longtemps. C’est un sentiment d’anxiété et d’incertitude qui ressort du sondage. Le Washington Post, commentant l'étude, décrit un état d’esprit particulier : « Nous, américains, avons le sentiment d’être sur un bateau qui a perdu de vue le rivage et nous ne voyons pas notre nouvelle destination ».

Cette brèche béante ouvre le champs des possibles pour les candidats à l’élection présidentielle de 2016. Les Américains, plus que jamais, sont à la recherche d’un dirigeant qui saura les réconforter dans les moments d’incertitude et de crise, juge le New York Times.

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !