Le PS souffre : "Il a du mal avec ses Arabes et ses Noirs" ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Politique
Depuis longtemps le PS est devenu le parti qui entend fonder son avenir sur les minorités malheureuses et mal-aimées.
Depuis longtemps le PS est devenu le parti qui entend fonder son avenir sur les minorités malheureuses et mal-aimées.
©Reuters

Tourments…

Le PS souffre : "Il a du mal avec ses Arabes et ses Noirs" !

Qui a dit que le Parti Socialiste n'avait pas de sensibilité ? Son cœur saigne quand il pense à la "diversité".

Benoît Rayski

Benoît Rayski

Benoît Rayski est historien, écrivain et journaliste. Il vient de publier Le gauchisme, maladie sénile du communisme avec Atlantico Editions et Eyrolles E-books.

Il est également l'auteur de Là où vont les cigognes (Ramsay), L'affiche rouge (Denoël), ou encore de L'homme que vous aimez haïr (Grasset) qui dénonce l' "anti-sarkozysme primaire" ambiant.

Il a travaillé comme journaliste pour France Soir, L'Événement du jeudi, Le Matin de Paris ou Globe.

Voir la bio »

L'ABC du PS est court. Quatre lettres de A à D. C'est peu et en même temps c'est beaucoup car avec quatre lettres on peut dire bien des choses. Comme il se doit, c'est le A qui figure en première place : soumise au vote des militants c'est en effet la motion de Cambadélis (A) qui l'a emporté. Suivie par la B, celle des frondeurs de gauche. Tout le monde en parle, tout le monde s'y intéresse et Cambadélis se répand en cris de victoire.

Moi, la motion que je préfère c'est la D. La D mal-aimée. Ignorée. Oubliée. De toutes les motions, c'est la plus sexy. Elle révèle en profondeur les pénibles et pathétiques tourments qui rongent l'âme du PS. En outre, elle est la seule à parler d'amour.

Cette motion a été initiée et rédigée par Florence Augier, secrétaire nationale du parti. Dans une tribune, passée, à tort, totalement inaperçu, elle a expliqué ce qui faisait souffrir son parti. "Le PS a du mal avec ses Arabes, ses Noirs, ses militants en situation d'handicap" ! D'après elle, toutes ces catégories défavorisées sont peu, ou pas du tout, représentées dans les instances dirigeantes du parti, à l'Assemblée Nationale, et au gouvernement. Bien que les statistiques ethniques soient interdites,  Mme Augier a compté les Arabes et les Noirs. Pour les autres on ne sait pas…

Certes la motion D n'a pas eu le succès qu'elle méritait. Mais ses exercices comptables sont partagés par nombre de militants socialistes, y compris ceux qui ont voté pour d'autres motions. Car depuis longtemps le PS est devenu le parti qui entend fonder son avenir sur les minorités malheureuses et mal-aimées.

Le PS a du mal avec "ses" Arabes, "ses" Noirs ! Ce "ses" possessif est étrange et inquiétant. L'UMP a aussi "ses" Arabes" et "ses" Noirs. Tout comme le FN, l'UDI et le MODEM. Mais aucun de ces mouvements n'utiliseraient ce "ses", arrogant qui témoigne d'une curieuse conception du sens de la propriété.

Pour faire bonne mesure –les Arabes et les Noirs c'est pas assez- Mme Augier a ajouté à sa liste "les militants en situations d'handicap". Et là il y a une véritable et scandaleuse captation. Hémiplégiques, autistes, handicapés-moteur, handicapés-mentaux, sourds, aveugles... Mais, tous les encartés au PS le sont !  

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !