Le marché juteux de la formation | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le marché juteux de la formation
©

Big millions

Le marché juteux de la formation

Selon la loi du 12 juillet 1999, 20% de l’indemnité annuel d’un élu local peut être consacré à sa formation. Le maire d’une commune de plus 100 000 habitants perçoit une indemnité brut de 5 512 euros.  Il aura droit, chaque mois, à  une formation de 1 100 euros. Soit plus de 13 000 euros par an.  Toujours pour une commune de 100 000 habitants, l’adjoint au maire perçoit une indemnité brut de 2 756 euros. Sur un an, il pourra donc tabler sur une formation de la moitié. Soit 6 500 euros environ. La droite comptait avant mars 2014,   12 mairies de droite de plus de 100 000 habitants. La gauche 29.  Avant 2014, la gauche détient 509 mairies de plus de 10 000 habitants, la droite 433.  L’indemnité de leurs édiles varie entre 2 470 euros pour une ville de 10 000 habitants à 4 101 euros pour une municipalité de 50 000 habitants… Quant à l’indemnité versée aux 1 880  conseillers régionaux  et  aux 3900 conseillers généraux, elle est quasi identique : elle se situe dans une fourchette comprise entre 15 00 et 2 661 euros par mois.  C’est dire que toutes ces sommes constituent un  trésor pour alimenter le marché juteux de la formation. Avec cette question qui taraude les enquêteurs de la PJ : la société de communication Bygmalion en aurait- elle profité au-delà du raisonnable ?

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !