Le low-cost et la province tirent le trafic aérien français vers le haut | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
L'aéroport d'Orly, avec 7.343.000 de passagers, est le premier aéroport en matière de trafic des compagnies low-cost
L'aéroport d'Orly, avec 7.343.000 de passagers, est le premier aéroport en matière de trafic des compagnies low-cost
©AFP

Le Graphique du jour

Le low-cost et la province tirent le trafic aérien français vers le haut

En 2013, le trafic des aéroports français a augmenté de 2,3% d’après le bilan de l’Union des aéroports français. C’est en deçà de la moyenne mondiale (+4%), mais supérieur aux chiffres de l’Union européenne (+1%).  Bénéficiant largement de l’essor des compagnies à bas coûts (+9,3%) s’élevant à présent à 23,8% du trafic hexagonal, l’activité aérienne nationale profite également de la montée en puissance des aéroports provinciaux (+36,8%), compensant la tendance au retrait d'Air France. Un marché de transport aérien qui établit un nouveau record à 172 millions de passagers l’année dernière. Ci-dessous, ce graphique présente la hausse du trafic low-cost parmi les dix plus gros aéroports français, qui rassemblent à eux-seuls 33 des 38 millions de passagers qui ont choisi une compagnie à bas prix en 2013. Remarquons l'exception notable de l'Aéroport Paris-Charles de Gaulle, en repli de 1,6%.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

Hausse (%) du trafic des compagnies low-cost des dix plus gros aéroports français en 2013

Atlantico Business

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !