Laurent Solly - Facebook : "Nous sommes une entreprise au cœur de l’économie française" | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Laurent Solly - Facebook : "Nous sommes une entreprise au cœur de l’économie française"
©BFM

Zapping Éco

Laurent Solly - Facebook : "Nous sommes une entreprise au cœur de l’économie française"

Le Replay

Laurent Solly était l’invité de BFM Business ce matin. Le directeur général de Facebook France était interrogé sur sa volonté de s’adresser davantage aux entreprises de l’hexagone. "Nous allons, depuis plus d’un an, voir les PME à Lyon, Nantes, Bordeaux… La majorité des communications dans le monde se font sur des plateformes digitales, nous avons la capacité d’apporter ces technologies. Nous voulons être partenaire des PME dans la transformation de leur communication, le ciblage, la technologie etc car nos PME veulent communiquer davantage sur les outils digitaux", explique Laurent Solly.

Et de poursuivre : "Nous sommes l’une des premières plateforme de communication des Français, une entreprise au cœur de l’économie française. Aujourd’hui, nous avons des données sur des millions de personnes. Cela nous permet d’apporter des mesures importantes, c’est la demande des entreprises aujourd’hui."

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]
 

Qui à dit ?

“Sur les prévisions de croissance depuis 15 ans, on a menti 11 fois”

Réponse : Robin Rivaton sur Europe 1, économiste et membre du think-tank Fondapol à propos de la remontrance de Bruxelles à Paris sur nos prévisions de croissances, jugées trop optimistes. "Soit les gouvernements successifs sont incompétents pour ne pas mettre en place une bonne politique de croissance, soit ils sont menteurs et perdent la confiance des Français et de Bruxelles : on fait des prévisions trop optimistes que l’on peut tenir 6 mois et puis on fait des mesures d’urgence."

Les tweets :

 

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !