"La Vie en Rosalie" : un petit délice de sensibilité et de bonne humeur | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
"La Vie en Rosalie" : un petit délice de sensibilité et de bonne humeur
©

Atlanti-culture

"La Vie en Rosalie" : un petit délice de sensibilité et de bonne humeur

Un bon roman qui voit la vie en bleu et pas en gris ou en noir, ça ne court pas les rues aujourd'hui. Profitez-en !

Marie Ruffin pour Culture-Tops

Marie Ruffin pour Culture-Tops

Marie Ruffin est chroniqueuse pour Culture-Tops.

Culture-Tops est un site de chroniques couvrant l'ensemble de l'activité culturelle (théâtre, One Man Shows, opéras, ballets, spectacles divers, cinéma, expos, livres, etc.).

Voir la bio »

L'auteur

Sous le pseudonyme de Nicolas Barreau, se "cache" un auteur franco-allemand qui travaille dans le monde de l'édition et qui a déjà publié "Le Sourire des Femmes" et "Tu me trouveras au bout du monde", son premier roman, paru en 2008, en Allemagne.

Thème

Rosalie règne sur sa petite papeterie au coeur de Saint-Germain-des-Prés. Elle peint les voeux qu'on lui confie sur de jolies cartes postales, jusqu'au jour où Max, un célèbre et vieil écrivain de contes pour enfants, lui demande d'illustrer son dernier album, "Le Tigre bleu". Grand succès, Rosalie est aux anges ! Mais tout bascule lorsqu'un professeur de littérature américain fait irruption dans le bel univers de Rosalie en revendiquant la paternité du "Tigre bleu" et en accusant Max de plagiat ...

Points forts

- une comédie romantique, poétique, où l'on retrouve tous les bons ingrédients qui charment et amusent, avec une trame tendre, originale et enlevée que l'on savoure ligne après ligne au gré des rebondissements et avec chacun des personnages qui nous baladent dans Paris entre le quartier latin, Bagatelle et jusqu'au Vésinet.
- la fraîcheur de Rosalie et son caractère primesautier, le charme mystérieux de Max, le vieil écrivain qui noue une très jolie amitié avec Rosalie et, bien sûr, Robert, le séduisant américain sûr de lui qui vient bousculer cette belle unité.
- la couleur bleue prépondérante et fil conducteur de l'histoire, mais aussi toutes les "taches de couleur de la vie" qui illuminent le livre.

Points faibles

- une histoire cousue de fil blanc, me direz-vous ? oui, mais c'est un tel délice que ce n'est pas vraiment un point faible...
- une comédie romantique tout en bleu, une bluette destinée à un public prioritairement féminin ? Oui, mais par les temps qui courent, ça fait tout simplement du bien...
- vous l'aurez compris : si vous n'aimez pas le bleu, passez votre chemin !

En deux mots

Ce livre est un roman plein de vie, d'amour et d'amitié, chatoyant de couleurs. Un petit délice de sensibilité et de bonne humeur dont on se régale à chaque page. Une parenthèse de lecture gourmande, à savourer sans modération. 

Une phrase

Qui seront deux :

-"Si Héloïse avait voulu la lune pour en faire une lampe de chevet, Maurice serait sûrement devenu astronaute pour la lui décrocher du ciel."
- "Ce que la vie était simple quand on était enfant! Comment pouvait-elle devenir, plus tard, une entreprise aussi compliquée? Etaient-ce toutes les phrases non dites, tous les sentiments tus et les choses qu'on gardait pour soi qui troublaient l'admirable clarté de l'enfance, une fois qu'on avait compris qu'il n'y avait pas qu'une vérité dans la vie ?"

Recommandation

Excellent Excellent

Roman

La Vie en Rosalie de Nicolas Barreau

Ed. Héloïse d'Ormesson
317 pages

POUR DECOUVRIR CULTURE-TOPS, CLIQUEZ ICI : des dizaines et des dizaines de critiques sur chaque secteur de l'actualité culturelle

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !