La nouvelle mort du petit commerce ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Consommation
La nouvelle mort du petit commerce ?
©PHILIPPE HUGUEN / AFP

Consommation sans plaisir

La nouvelle mort du petit commerce ?

Sophie de Menthon, présidente d'Ethic, revient sur les nouvelles pratiques des consommateurs et sur les difficultés des petits commerces face à la concurrence d'Amazon notamment.

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon

Sophie de Menthon est présidente du Mouvement ETHIC (Entreprises de taille Humaine Indépendantes et de Croissance) et chef d’entreprise (SDME)

Voir la bio »

 Pris entre les interdictions de circuler et de se garer dans les centres villes car il faut sauver la planète, c’est la tentation d’Amazon qui nous gagne.

Les clients désertent même tous ces "concepts stores" qui avaient donné un coup de jeune à nos braves boutiques tradi. Il fallait bien ça, face à l’ogre de la grande distribution, pour raviver le désir.

Mais au nom de la planète il faut des sacrifices expiatoires aussi réjouissons-nous : le plaisir coupable de l’achat d’impulsion disparait au profit de l’achat dit utilitaire (et encore! contesté) c’est le triomphe des algorithmes. Ces monstres qui savent mieux que nous ce que nous désirons (en fonction du profil des habitants d’un quartier) du traffic des camions d’Amazon chargés d’une sélection sur mesure ; ils roulent pour vous prêts à vous livrer des produits que vous n’avez pas encore commandés mais que l’algorithme sait que vous allez commander !

Nous allons vers la consommation sans plaisir grace à notre naufrage volontaire dans les réseaux sociaux, nous apprenons  au passage que la consommation ludique n’était qu’un passe- temps coupable et dévastateur... De même d’ailleurs que la vie elle-même... Finies les bouffées de désir devant un vêtement dont on n’a absolument pas besoin, c’était le sourire que nous offrait la vitrine de nos rêves avec celui du commerçant. Même les soldes nous ont culpabilisés ! Adieu veaux, vaches, cochons, cashmeres et colifichets. Serrons-nous la ceinture pour moins d’emplois et plus de chômage mais sans gluten ! Finalement c’est bio...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !