Le projet de loi Macron à l'épreuve de l'Assemblée... et les 9 autres infos éco du jour | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le projet de loi pour "l’activité et la croissance" d’Emmanuel Macron débute son examen parlementaire.
Le projet de loi pour "l’activité et la croissance" d’Emmanuel Macron débute son examen parlementaire.
©Crédit Flickr mastermaq

Les 10 infos éco du jour

Le projet de loi Macron à l'épreuve de l'Assemblée... et les 9 autres infos éco du jour

1. La loi Macron à l’épreuve de l'Assemblée. Ce lundi, le projet de loi pour "l’activité et la croissance" d’Emmanuel Macron débute son examen parlementaire. L’Assemblée Nationale a en effet mis en place une commission spéciale présidée par le socialiste François Brottes. Un rapporteur général, Richard Ferrand, sera secondé par huit rapporteurs spécifiques chargés chacun d'examiner l'un des grands volets du projet de loi. L’enjeu majeur de l’exécutif est de convaincre la majorité de l’utilité de ce texte, sous l’œil attentif de Bruxelles qui prête une attention toute spéciale aux efforts de la France en matière de réforme. Malgré la promesse de création de plusieurs dizaines de milliers d’emplois et d’un nouveau dynamisme de l’économie, seulement 33% des Français croient réellement en ce texte, d’après un sondage CSA publié par Les Echos. Le texte, ensuite amendée, fera son entrée dans l'hémicycle à partir du 26. Il devra, là encore, se heurter aux frondeurs socialistes et à la gauche de la gauche qui dénoncent en coeurs les  aspects libértaires du texte. Lisez aussi : Tout ce que prévoit la loi Macron.

[LES AUTRES ARTICLES DE VOTRE BRIEFING ATLANTICO BUSINESS]

2. CGT : réunion lundi et mardi afin de trouver un successeur. Thierry Lepaon est encore l’objet de fortes critiques alors qu’il s’est imposé au centre du procédé qui permettra de désigner son successeur. Un groupe de travail est chargé d’établir des propositions sur le poste de secrétaire général, sous la supervision de Lepaon lui-même.

3.Fin de l’activité maritime d’Eurotunnel. Les autorités de la concurrence britannique ont estimé que l’association de MyFerryLink et d'Eurotunnel leur conférait une position dominante sur le marché de la traversée transmanche. L’exploitant du tunnel sous la Manche cherche donc repreneur pour la société coopérative en charge de ses activités maritimes, ce qui permettrait de maintenir 600 emplois, dont 530 en France.

4.Bata : huit offres de reprises. La filiale française du distributeur de chaussures canadien est l’objet de huit offres de reprise. Vivarte et Eram, les principaux acteurs du secteur en France, feraient partie des offrants d’après Les Echos. Les offres seront étudiées le 21 janvier prochain par le Tribunal de Commerce de Nanterre.

5. La LGV Poitiers-Limoges verra le jour. Après avoir été remise en cause par un rapport de rentabilité de la Cour des Comptes, la LGV Poitiers-Limoges de 115 km a été déclaré d’utilité publique par Manuel Valls, Ségolène Royal, ministre de l’écologie, et Alain Vidalies, le Secrétaire d’Etat chargé des Transports.

6. La SNCF crée une co-entreprise au Maroc. La "Société marocaine de maintenance des rames à grande vitesse" sera créée au 1er semestre 2015 par les deux entreprises. La co-entreprise sera détenue à 60% par l'Office national des chemins de fer marocain (ONCF) et à 40% par la SNCF.

7. Veolia annonce un nouveau plan d’économie en 2016. Le leader de l’environnement veut améliorer l’efficacité opérationnelle des installations, d’après son PDG Antoine Frérot. Ce nouveau plan devrait être effectif entre 2016 et 2018, avec l’acquisition de nouveaux marchés comme le démantèlement d’infrastructures et le maintien de ses activités sur les marchés historiques comme l’eau et la propreté.

8. Le salon automobile débute à Détroit. Alors que l’année 2014 s’est clôturée à la hausse pour le marché automobile américain, l’ouverture du salon automobile de Détroit s’accompagne d’un fort optimisme, après quelques années difficiles.

9. Alibaba cherche à investir en Inde. L’entreprise chinoise de commerce en ligne négocie une entrée au capital du groupe indien One97 Communications, qui possède une plate-forme de paiement en ligne. Alibaba souhaite investir près de 464 millions d’euros dans l’entreprise.

10. Nintendo quitte le marché brésilien. La société japonaise a annoncé qu’elle se retirait de ce pays en raison des tarifs élevés qui rendent l’importation compliquée. Nintendo était présent au Brésil depuis quatre ans.

Le sujet vous intéresse ?

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !