La guerre des pénis célèbres continue : après Orlando Bloom et Justin Bieber, vous saurez tout sur 50 Cent et sur la star d'Entourage | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
International
La guerre des pénis célèbres continue : après Orlando Bloom et Justin Bieber, vous saurez tout sur 50 Cent et sur la star d'Entourage
©Allociné / Warner Bros. Entertainment

THE DAILY BEAST

La guerre des pénis célèbres continue : après Orlando Bloom et Justin Bieber, vous saurez tout sur 50 Cent et sur la star d'Entourage

Adrian Grenier, ancien de la série Entourage, a profité de l’été pour rejoindre le club des célébrités à poil.

Amy Zimmerman

Amy Zimmerman

Amy Zimmerman est journaliste au Daily Beast.

Voir la bio »

The Daily Beast - Amy Zimmerman

Août est le mois le plus chaud de l’année, c’est presque la fin de l’été, mais la température continue de monter et tous ces abdos à découvert nous mettent dans tous nos états.

Les Internets ont décidé de nous rafraîchir les idées en nous envoyant une pluie de sguègues de stars, ce qui fait de cet été le plus sexy (ou le plus répugnant, pour les moralisateurs) de toute l’histoire des médias sociaux.

Au cas où vous ne seriez pas au courant, sur Twitter, on ne voit plus que des mèmes sur Harambe et des GIFs en guise de réactions à la vue du zboube d’Orlando Bloom. Dans le petit monde de l'entertainment, depuis toujours, ce sont les grands chauves à col roulé qui tirent les ficelles, ce sont eux qui auditionnent les mannequins du catalogue de lingerie Victoria’s Secret âgées de 18 ans, qui rédigent les profils des célébrités féminines dans les magazines, et qui de manière générale, font perdurer le système patriarcal.

Jusque-là, les membres virils des stars relevaient encore du domaine du privé, mais cet été, leurs parties génitales ont occupé le devant de la scène. Depuis le début de l’été, sur la ligne de front - autrement dit sur Twitter -, l’actualité est pas mal phallique. L’édition 2016 du concours de quéquette a commencé quand Orlando Bloom a décidé d’emmener sa teube faire un tour de paddleboard en compagnie de Katy Perry. Un paparazzi est tombé sur ce joyeux trio pour le plus grand plaisir des internautes, certains allant même jusqu’à trouver cela captivant. Ou juste décevant.

Puis il y a eu l’épisode de l’attaque sous la ceinture de Justin Bieber, la némésis d’Orlando Bloom, qui a remué ciel et terre pour que ses parties génitales se retrouvent sur les Internets. Pendant que Bloom et Bieber se chamaillaient pour savoir qui a la plus grosse, et que Katy Perry s’efforçait de rester à l’écart du débat passionné sur son copain naturiste, le bout de la bistouquette de 50 Cent est entré dans la mêlée. Le rappeur s’est mis à poil devant tout le monde avant de se la jouer indigné, et de faire semblant d’accuser les producteurs de la série "Power" d’avoir mis sa biroute en ligne.

Ce qui nous amène à la quatrième teube de star de l’été, avec une histoire croustillante à souhait : Adrian Grenier, et l'une des anciennes candidates de la série de TV réalité Bachelor dans l'émission d'Andy Cohen, le tout saupoudré d’une pincée de changement climatique.

Tout a commencé en 2014, avec la publication du livre dans lequel Courtney Robertson, la "gagnante" de la 16ème saison du Bachelor, a tout déballé au grand jour. Rien que son titre, "Je ne suis pas venue là pour me faire des copains", en fait déjà la meilleure autobiographie que j’ai jamais lue. Et le reste du livre, dans lequel elle dévoile les dessous les plus sordides de l’émission de télé-réalité, ne fait que confirmer la chose.

Elle s’était forgée une réputation de méchante lors de son passage sur la chaîne ABC. Mais pourquoi être sympa quand il y a du sexe en jeu ? Dans son livre, elle avoue avoir couché à trois reprises avec le candidat Ben Flajnik dans la suite royale de l'émission. Et elle confirme avoir de nouveau enfreint les règles du Bachelor en réitérant, dans l’océan cette fois-ci, "même si ça n’a duré que 20 secondes, et que heu... tout n’est pas rentré".

Mais pour Courtney, c’est l’énorme sguègue d’Adrian Grenier qui l’emporte sur le petit oiseau frigorifié de Ben Flajnik. La "vie solitaire qu’ils menaient tous deux à L.A." les avait rapprochés, explique Melle Robertson avant d’ajouter qu’ils ont fini par se donner un vrai rencard. Dans le chapitre Catwalking & Starfucking ("Rouler des hanches & coucher avec des célébrités") (mon Dieu, ce livre est juste trop génial), elle avoue qu'Adrian Grenier "a le plus gros pénis et la plus grosse touffe qu’il m’ait été donné de voir !"

À la lumière de cette information cruciale, on comprend un peu mieux le concept de la série et du film Entourage. Depuis la fin de cette ode à l’homoérotisme diffusée sur HBO jusqu’en 2011, Adrian Grenier a fait profil bas. Il a travaillé sur un certain nombre de campagnes visant à sauver les océans ou à lutter contre le changement climatique, cherchant peut-être à se repentir d’avoir tourné dans Entouragele film. On sait qu’il lui arrive de faire des selfies sponsorisés par certaines marques. Pourtant, jusque-là, il avait réussi à ne pas faire parler de sa merguez. Mais mercredi,  Adrian Grenier était l’invité de l’émission Watch what happens live. Et ce jour-là, tout a changé.

S’il pensait que le présentateur Andy Cohen allait le laisser user de l’influence qu’il lui reste pour promouvoir d’importantes causes environnementales, il se fourrait le doigt dans l’œil. Fort heureusement, l’homme qui a donné envie à des milliers de garçons de s’installer à L.A. pour laisser pousser leurs cheveux et faire du chômage un art de vivre a été à la hauteur des attentes. Adrian Grenier, qui a désormais 40 ans, s’est vanté d’être "content qu’elle ne se soit pas trompé de taille". Quand Andy Cohen a souligné que Courtney Robertson "a dit que vous aviez la plus grosse bite qu’elle ait jamais vue", Adrian Grenier a rétorqué qu’elle "en avait vu d’autres, hein".

Entre la misogynie bon enfant et le phallocentrisme, c’était en quelque sorte la suite d’Entourage que personne n’avait envie de voir. "On a toujours les nerfs à fleur de peau à l’idée que quelqu’un révèle un truc pas cool sur nous… mais il arrive parfois que ça ne soit pas si grave que ça", a-t-il conclu.

Merci d’avoir confirmé que tu avais un gros pénis, Adrian Grenier. Quand plus rien n’est certain - Justin Bieber a une seule ou deux copines qui se ressemblent comme deux gouttes d’eau ? Kim Kardashian va-t-elle perdre le poids pris pendant sa grossesse ? Et est-ce quelqu’un en a quelque chose à foutre ? -, c’est toujours bon de connaître la taille précise du sexe des stars. Le pénis d’Adrian Grenier a tout d’une valeur sûre dans ce monde en pleine mutation.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !