La France, 5e pays avec le plus de milliardaires proportionnellement | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
La France, 5e pays avec le plus de milliardaires proportionnellement
©LIONEL BONAVENTURE / AFP

Bonnes feuilles

La France, 5e pays avec le plus de milliardaires proportionnellement

A travers plus de 80 cartes, des infographies soignées et somptueuses accompagnées par des textes pleins d'humour et instructifs, les deux auteurs soulignent et révèlent les atouts et les richesses insoupçonnés de l'Hexagone. Un ouvrage ludique, passionnant et indispensable. Les auteurs mettent en perspective les domaines dans lesquels la France excelle et se distingue. Au fil des pages, le lecteur se plonge dans tout ce qui fait la richesse et la spécificité de la France sur le plan démographique, culturel, historique, économique... Cocorico ! "L'Atlas des richesses insoupçonnées de la France" est publié aux éditions Les Arènes. Extrait 2/2.

Benoist Simmat

Benoist Simmat

Benoist Simmat est journaliste économique, spécialiste reconnu de l’économie mondiale du vin. Longtemps reporter au Journal du Dimanche, il est dorénavant journaliste indépendant (Libération, Management, L’Optimum, etc) et responsable des actualités pour La Revue du vin de France. Coauteur de plusieurs essais dont Ségolène Royal, La Dame aux deux visages (L’Archipel, 2007), La Guerre des Vins (Flammarion, 2012), il est également scénariste de bandes dessinées-enquêtes (Robert Parker, les sept péchés capiteux, Vent d’Ouest ; La Gauche Bling-Bling, 12Bis) et La Ligue des économistes extraordinaires, aux éditions Dargaud.

Voir la bio »
Xemartin Laborde

Xemartin Laborde

Xemartin Laborde est cartographe pour le journal Le Monde. Il est l'auteur de L'Atlas des frontières (Les Arènes), avec Delphine Papin et Bruno Tertrais. 

Voir la bio »

ÉCONOMIE

Ne dites à personne que je suis millionnaire

Connaissez-vous les « high net worth individuals » (HNWI) ? Cela pourrait se traduire par « particuliers assis sur une petite fortune ». En bon français, nous dirions « millionnaire ». Il s’agit là de l’expression retenue dans la prose financière anglo-saxonne pour classer les individus détenant plus d’un million de dollars (américains) de patrimoine. « Hors résidence principale, biens durables et œuvres d’art », cela va de soi !
Une des dernières études en date, publiée en 2017 (Capgemini), montre que ces petits chanceux seraient dorénavant environ 16,5 millions dans le monde. Et si vous voulez tout savoir, ils se partageraient une fortune estimée à 63 500 milliards, ce qui ne veut plus dire grand-chose. Quoi de plus normal sur une planète capitaliste où les plus pauvres sont toujours plus pauvres, et les plus riches toujours plus riches ? 
Non, ce qui est très intéressant, c’est le classement du nombre de millionnaires par pays. On se doute bien que les grandes économies leaders, les ÉtatsUnis, la Chine, le Japon ou l’Allemagne, possèdent d’immenses réservoirs de ces HNWI. Mais, surprise !, la France est devenue no 5 mondial l’an passé : avec 629 000 heureux détenteurs d’un million de dollars minimum chacun (soit 850 000 euros), c’est l’équivalent de la métropole Nice-Côte d’Azur en HNWI qui se lustre la Rolex. Comme partout, le nombre de millionnaires augmente sensiblement, mais la France fait partie des nations où ce chiffre a enregistré la plus forte croissance (+ 82 % en dix ans). Avec une certaine mauvaise foi, affirmons-le tout net : avoir des riches, avoir des millionnaires, c’est une richesse ! Oh, certes, les râleurs objecteront que nous sommes passés ric-rac devant nos chers voisins anglais grâce à la baisse de leur livre (Brexit oblige). Que si l’on compte le ratio de riches par habitant, il est évident que Suisse, Qatar ou Singapour nous tailleraient des croupières. Et que les vrais riches en France sont ceux qui s’acquittent de l ’impôt sur la fortune, l ’ISF méchamment réformé par Emmanuel Macron. Devenu impôt sur la fortune immobilière (IFI) au 1er janvier 2018, il exige toujours un seuil d’entrée de 1,3 million d’euros, soit bien plus que la barre du million de dollars pour être élu HNWI. 
L’immobilier est d’ailleurs la clef pour comprendre cette situation étonnante. La pierre en France est un patrimoine qui ne cesse de s’apprécier depuis deux décennies, et dont la valeur augmente encore alors que le pays est entré dans une forme de reprise économique, même en demi-teinte. L’immobilier constitue chez nous l’essentiel du patrimoine : 68 % du total de ce que possèdent les ménages, riches ou pas riches (contre 55 % au Japon ou 36 % aux États-Unis). La richesse de nos riches est donc très matérielle : un manoir, un appartement boulevard Saint-Germain ou une maison à Arcachon, ça se surveille, et pas par Internet depuis l’étranger.

Lien direct vers la boutique Amazon : ici

Le sujet vous intéresse ?

À Lire Aussi

2,04% : c'est le taux de concentration de millionnaires à Paris... loin de MonacoNombre record de banquiers millionnaires en France cette année : est-ce vraiment mérité ? Ce qu’il faut savoir pour se faire une idéeParis : la capitale de l'amour dont rêvent les touristes du monde entier Dans 5 ans, la France sera le 4ème pays comptant le plus de millionnaires dans le monde

Mots-Clés

Thématiques

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !