Pourquoi la fin d'année est le moment le plus actif sur les sites de rencontre (mais est-ce pourtant le meilleur moment pour trouver l'amour en ligne ?) | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Pourquoi la fin d'année est le moment le plus actif sur les sites de rencontre (mais est-ce pourtant le meilleur moment pour trouver l'amour en ligne ?)
©

Vous avez un message

Pourquoi la fin d'année est le moment le plus actif sur les sites de rencontre (mais est-ce pourtant le meilleur moment pour trouver l'amour en ligne ?)

La fréquentation des sites de rencontre en ligne se développe, en règle générale. Des périodes sont pourtant plus propices à la connexion, lorsque le célibataire ressent la solitude des fêtes de Noël ou du farniente estival par exemple.

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe

Sabrina Philippe est psychologue-conseillère chez e-Darling, spécialiste des relations amoureuses.

Elle est l'auteur du livre "Amour toujours : toutes les clés pour réussir votre recontre sur internet", aux éditions Solar.

Voir la bio »

Atlantico : Les sites de rencontre en ligne ne cessent de se développer, mais il est des périodes plus propices que d'autres pour chercher l'amour. Le site américain mysinglefriend.com a enregistré une hausse de presque 300 % de sa fréquentation ce 26 décembre. Retrouve-t-on cette tendance en France ? Retrouve-t-on d'autres pics de connexions sur des sites de rencontres en ligne durant l'année ?

Sabrina Philippe : Oui bien sûr, on retrouve largement cette tendance en France. Il est des moments de solitude, notamment  les fêtes de Noël et l'été. En fin d'année, le célibataire prend souvent comme bonne résolution de commencer la nouvelle année au bras de quelqu'un. Quant à l'été, avec les beaux jours, on souhaite se promener aux bras d'une personne.

Comment expliquer cette fulgurante augmentation de connexions entre Noël et le jour de l'an ? Une volonté de fuir les questions indiscrètes sur sa vie privée de la part de la famille ? De commencer la nouvelle année bien accompagné ?

Cette fulgurante augmentation s'explique par le fait qu'à Noël on est en famille mais on voudrait également être en couple. L'un n'exclut pas l'autre. Le jour de l'an rajoute à la solitude du célibataire. Comme je l'ai dit, on a envie d'être avec quelqu'un pour commencer la nouvelle année. Tout le monde a envie de pouvoir embrasser quelqu'un sous le gui.

De plus, la fin d'année tout comme l'été ne sont pas des périodes de grande activité professionnelle. Les célibataires ont donc plus le temps pour se connecter.

Les fortes connexions de fin d'année s'étendent au mois de février, avec la Saint-Valentin. Les célibataires se disent qu'ils voudraient être accompagnés et se désolent de célébrer une nouvelle Saint-Valentin seul. Ils veulent changer les choses

Près de 40 % de français déclarent qu’ils n’hésiteraient pas à s’inscrire sur un site de rencontre s’ils étaient célibataires, ce chiffre n’était que de 14 % en 2004. Quelle est la cause de ce changement de position ? Un meilleur a priori vis-à-vis de sites de rencontre ? Trouver l'amour est-il de plus en plus difficile ?

Ce changement est dû au fait qu'on est plus souvent célibataires qu'auparavant. Avant, on était célibataires jeunes ou veufs. Aujourd'hui, on se met en couple on se sépare. Les périodes de célibat sont plus nombreuses.

De plus, les sites de rencontre se sont développés. Ce qui était de l'ordre de l'incongru en 2004 est passé dans les mœurs aujourd'hui. De plus en plus de sites de rencontre s'adaptent aux besoins de chacun. L'offre s'est diversifiée. Il y a encore quelques années, on ne comptait que trois pontes : Meetic, Match et Netclub. Ils proposaient uniquement du dating. Ça pouvait se terminer en rencontre sérieuse ou pas. Aujourd'hui on a une diversité de sites incroyable : il y en a pour tous les goûts, pour tous les besoins.

Les pics de rencontres en ligne suivent-ils les pics de périodes propices aux ruptures (fin d'année et début d'été) ?

Peut-on les rapprocher ? Certainement. Deux cas de figure nous concernent : les moments symboliques sont des moments où on va être amené à rompre car on s'aperçoit que la personne avec qui on partage une histoire ne correspond pas à ce qu'on attend. Mais ces moments symboliques sont aussi propices aux rencontre car on estime qu'ils doivent être partagés.

Cela ne signifie pas que si on se sépare on ira directement s'inscrire sur un site de rencontre. Quand une histoire sérieuse se termine, on ne va pas s'inscrire sur un site dès le lendemain ! En général, il se passe du temps, on cherche à droite, à gauche, on ne trouve pas, alors on s'inscrit sur un site de rencontre.

Propos recueillis par Marianne Murat

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !