L'Orient Express à l'Institut du monde arabe : un voyage dans le temps qui vaut vraiment le coup | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Culture
L'Orient Express incarne la magie de l'art du voyage.
L'Orient Express incarne la magie de l'art du voyage.
©wikipédia

Atlanti-culture

L'Orient Express à l'Institut du monde arabe : un voyage dans le temps qui vaut vraiment le coup

Le parvis de l'Institut du monde arabe est transformé en quai de gare pour une exposition sur l'Orient Express : une locomotive, trois voitures et un wagon-restaurant y sont installés. On s'y croirait !

Thème

L'Orient Express incarne la magie de l'art du voyage, ainsi que le rêve d'Orient. Fastueusement décoré, les voyageurs sont choyés comme des stars ou des princes. A l'origine de ce projet, il y a l'homme d'affaires belge Georges Nagelmackers qui a imaginé ce train de luxe traversant les continents avec ses sleeping-cars et son wagon-restaurant.

Avec l'avènement de l'Orient Expresse en 1883, symbole exaltant de l'apogée de la révolution industrielle, une nouvelle page de l'histoire ferroviaire et du tourisme s'est ouverte.

Points forts

Le parvis de l'Institut du monde arabe est transformé en quai de gare: une locomotive, trois voitures et un wagon-restaurant y sont installés.

Bienvenue à bord! Le visiteur peut monter dans les wagons: les voyageurs de l'Orient Express viennent de descendre pour se dégourdir les jambes! Les objets subsistent sur les tables (qui continuent à remuer comme si la locomotive fonctionnait). Les verres sont encore emplis de château Margaux, les cigarettes Gitane fument, les bouteilles d'eau de Vals (!) sont à moitié vides, les parties de cartes sont interrompues, de nombreux objets traînent: une montre gousset, un foulard en soie, un imperméable chic, un porte-pipe...

C'est le premier voyage de presse de l'histoire: un Figaro daté du mardi 20 octobre 1883 relate l'inauguration de ce train de luxe qui est un véritable chef d'oeuvre: plafonds en cuir repoussé de Cordoue, bas-reliefs en cristal Lalique, tapisseries des Gobelins, rideaux en velours de Gênes... Baden-Powell, James Bond, Agatha Christie et Hercule Poirot ne sont pas oubliés...

La seconde partie de l'exposition se situe à l'intérieur de l'Institut. Des images documentaires, de grandes affiches publicitaires, des extraits de films... retracent l'univers de l'Orient-Express. Dans de grandes malles qui servent de vitrines sont exposés menus, vaisselle, argenterie et de jolies maquettes de train...

L'exposition rappelle que ce train a été un puissant révélateur des relations entre l'Orient et l'Occident. Entre 1883 et 1956, l'Orient Express fut le théâtre d'évènements politiques majeurs. Du temps de sa splendeur, l'Orient Express a permis de nombreux échanges entre le Moyen-Orient et l'Europe. Mais la deuxième guerre mondiale a mis fin à la grande histoire du train et la plupart des liaisons ont disparu en 1960.

Points faibles

Ce train qui roule de Paris à Istanbul, ne quitte pas l'Europe. Cette exposition a-t-elle sa place à l'Institut du Monde arabe? Il est vrai qu'à l'origine, la compagnie des Wagons-lits offrait dans ses affiches publicitaires des voyages en quatre jours et demi vers Tripoli, en huit jours vers Bagdad et en sept jours vers Le Caire...

Côté pratique, comment les nombreux visiteurs traverseront-ils les couloirs étroits des wagons où sont disposés de nombreux objets sur lesquels on a envie de s'arrêter? Cela ne paraît pas évident...

En deux mots ...

Le voyage vaut le coup. On s'y croirait!

Recommandation

Excellent Excellent

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !