L’intelligence artificielle, c’est plus fort que toi : après les robots de plus en plus humains, voilà comment les humains deviennent à leur tour de plus en plus robotiques | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
High-tech
L’intelligence artificielle, c’est plus fort que toi : après les robots de plus en plus humains, voilà comment les humains deviennent à leur tour de plus en plus robotiques
©Reuters

Transformation

L’intelligence artificielle, c’est plus fort que toi : après les robots de plus en plus humains, voilà comment les humains deviennent à leur tour de plus en plus robotiques

La vie des hommes est devenue de plus en plus dépendante des appareils électroniques. Ceci explique que nous nous retrouvons à adapter notre mode de pensée et nos réactions à ces machines. La voie à la robotisation de l'homme semble ouverte.

Béatrice Jousset-Couturier

Béatrice Jousset-Couturier

Béatrice Jousset-Couturier est scientifique de formation, docteur en pharmacie, diplômée en droit de la santé et en bioéthique. Elle a travaillé pour plusieurs laboratoires pharmaceutiques avant de soutenir en 2014 une thèse sur le transhumanisme.

Voir la bio »

Atlantico : On dit souvent que les robots deviennent de plus en plus humains. Mais dans la réalité, tout semble indiquer que les humains deviennent de plus en plus robots. Qu'est ce qui fait que nous nous rapprochons de plus en plus des machines que nous construisons ?

Béatrice Jousset-Couturier : Nous vivons de plus en plus avec des machines. Leur influence est flagrante, crève les yeux : au bureau, dans la rue, chez soi. Personne ne semble plus passer une journée sans avoir affaire à un ordinateur, à un portable, à une télévision. L’électronique et les objets connectés ont investi tous nos champs d’activités. Nous y sommes devenus "accros", dépendants. Dès lors, aucune surprise que certains puissent penser que l’on "se machinise". Nous nous somme abaissés à un niveau dit "binaire" (0-1), langage de programmation des machines, celui des données. Globalement, ce qui nous rend "humains" est dû en grande partie au fait que nous vivons parmi des humains. En toute logique, vivre de plus en plus proches de nos "machines" nous déshumanise sûrement un peu. 

Le transhumanisme est une partie importante de cette évolution, mais peut-on constater une certaine déshumanisation dans le travail ou la vie de tous les jours ?

D’un point de vue biologique il est certain que l’Homo Sapiens que nous sommes n’a plus rien à voir avec notre ancêtre Homo Erectus ! Biologiquement, depuis la nuit des temps, nous évoluons, les technologies nouvelles ne font qu’accélérer les choix de cette évolution. Et tout n’est pas mauvais, loin de là, surtout dans le domaine médical. Où est le mal à vouloir allonger notre espérance de vie, tout en étant en bonne santé ? Mais, cela implique des changements sociétaux radicaux et il serait grand temps de s’en préoccuper ! La technologie avance, pas nos gouvernements.  
D’un autre coté, philosophique cette fois, l’influence des machines a des répercussions évidentes sur le comportement humain. La croissance de l’impatience, de l’irritabilité chez les individus en est un bon exemple. On s’impatiente lorsqu’une machine ne nous apporte pas une réponse en quelques secondes, lorsqu’une connexion Internet se fait capricieuse, alors imaginez lorsqu’un de nos congénères ne répond pas immédiatement à notre attente ! …Ce qui change fondamentalement est le rapport que nous entretenons avec nos machines par rapport à celui que nous devrions avoir avec nos semblables. L’influence des nouvelles technologies de la "machination", de la "robotisation" est considérable car elle s’applique à l’ensemble de la société et à tous ses domaines d’activités. Les pouvoirs croissants de la technologie modifient nos réactions et nos façons de penser. On s’adapte à nos machines plutôt que le contraire.

Qu'est ce qui devrait aller plus vite selon vous dans les années à venir : l'humanisation des robots par l'intelligence artificielle ou la robotisation des humains ? Et quel scénario est à votre avis le plus souhaitable ?

Parler d’une robotisation de l’homme est plutôt radical. Et qu’est ce que cela veut dire réellement ? Si rendre l’usage d’un membre à une personne amputée est "robotiser" un homme, alors il semble que peu de personnes s’insurgeraient contre ! En revanche, "robotiser" un homme en influençant son cerveau est plus questionnable... L’humanisation des robots déjà bien avancée, aidée par l’intelligence artificielle, ce qui explique qu'elle aboutira sûrement plus vite que la robotisation de l’homme.
Il serait dommageable de perdre la part d’humain qui nous constitue, et nous lie tous ensemble. Garder notre part d’humanité est l’un des grands défis du XXIe siècle et de ceux à venir. Pour l’instant, une part d’elle n’est pas encore complètement acquise par la machine : notre capacité de créer et celle d’inventer. Malgré tout, le pouvoir exponentiel des algorithmes est bien une réalité. Force est de constater que l’évolution ne s’arrêtera pas, elle est inhérente à la condition humaine…et personne ne peut dire aujourd’hui où elle nous conduira. Espérons que cela soit vers le meilleur !

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !