Kobé - 1995 : 6 308 morts | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Economie
Le tremblement de terre de Kobé avait fait plus de 6000 morts
Le tremblement de terre de Kobé avait fait plus de 6000 morts
©

Les précédents séismes au Japon

Kobé - 1995 : 6 308 morts

Retour sur le tremblement de terre de Kobé, survenu le 17 janvier 1995 à 5h46 heure locale, qui avait été dévastateur.

Le séisme qui a secoué ce jeudi 11 mars 2011 l'archipel nippon n'est évidemment pas le premier, mais il reste le plus important depuis presque 140 ans.

Le tremblement de terre de Kobé, le 17 janvier 1995, reste tristement célèbre pour le nombre de victimes ainsi que pour les dégâts qu'il avait occasionnés. Sa magnitude avait atteint 7,2 sur l'échelle de Richter. Il avait été suivi de seize répliques de moindre intensité. L'épicentre se trouvait sous le port de la ville, situé sur l’île de Honshu, au centre du pays. Ce séisme avait provoqué la mort de 6 308 personnes, de nombreux disparus, 40 000 blessés et endommagé 80 000 bâtiments. 300 000 personnes  se sont retrouvées sans-abri. 

L'origine du séisme

"La région de Kobe, moins sismique que celle de Tokyo, n’était pas considérée comme dangereuse avant 1995. La récurrence sismique dans cette région a été évaluée à plusieurs siècles, si ce n’est un millénaire. Les séismes japonais ont comme origine des phénomènes de subduction de plaques océaniques. Pour Kobe, c’est la subduction de la plaque océanique des Philippines sous la plaque continentale eurasiatique qui entre en jeu" (source CRDP de l’académie d’Amiens).

© Geodynjapan

Les mesures adoptées

"Lors de ce séisme, les Japonais, qui se croyaient bien avertis des risques naturels, ont eu beaucoup de mal à gérer la crise. Cinq heures ont été nécessaires avant qu’une cellule de crise ne soit installée au niveau gouvernemental"Par ailleurs, les règles du code de la construction adoptées en 1980 et tirées des leçons des séismes d'El Asnam (Algérie) la même année, n’avaient pas été correctement respectées. Le séisme de Kobé en 1995 marque un tournant et a obligé à repenser totalement les modes de préventions et les normes parasismiques en vigueur.

"Pour la reconstruction de la ville et du port, un plan Phoenix a été mis en place afin de constituer des coupe-feu et d’aérer le centre-ville afin de faciliter l’accès des secours en cas de sinistres. La réglementation des constructions parasismiques a été nettement améliorée et la ville a été reconstruite en tenant compte de la mise en place de voies d’accès, de larges avenues bordées de végétation jouent le rôle de coupures anti-risques, des zones boisées entourent la ville et serviront de refuge pour les habitants en cas de sinistres". Le 1er septembre est décrétée journée officielle de prévention des catastrophes dans l'archipel,  il s'agit de la date anniversaire du séisme de Tokyo en 1923 qui a causé la mort de plus de 100 000 personnes.

Le séisme qui a frappé vendredi le nord-est du Japon est le plus violent dans le pays depuis 140 ans.

Lu sur "crdp.ac-amiens.fr"

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !