Si Kim Kardashian s'y met… Faut-il, oui ou non, tomber le soutien-gorge ? | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Société
Kim Kardashian a choisi de ne plus porter le soutien-gorge.
Kim Kardashian a choisi de ne plus porter le soutien-gorge.
©Reuters

A gorge déployée

Si Kim Kardashian s'y met… Faut-il, oui ou non, tomber le soutien-gorge ?

A l'instar de Gwyneth Paltrow ou de Kim Kardashian, de plus en plus de femmes se débarrassent de leurs soutien-gorges. S'il n'empêche pas les seins de tomber, le soutien-gorge ne serait pas nocif non plus.

Robin Mookherjee

Robin Mookherjee

Robin Mookherjee est chirurgien plastique à Paris.

Voir la bio »

Atlantico : De plus en plus de femmes choisissent de tomber le soutien-gorge. Une étude a d'ailleurs suggéré que le port du soutien-gorge ne serait peut-être pas bénéfique (lire ici). Partagez-vous ces conclusions ? Faut-il tomber le soutien-gorge ? 

Robin Mookherjee : Il ne s'agit pas d'une étude représentative mais d'une étude préliminaire. Elle a été faite il y a plusieurs années et ces travaux n'ont pas été poursuivis. Alors faut-il tomber le soutien-gorge ? Je ne pense pas qu'il faille le faire. Ce n'est même pas bon du coup. 
Le bénéficie de ne pas porter de soutien-gorge pour les personnes ayant une petite poitrine peut se résumer à une impression de liberté. Le bénéfice de ne pas porter de soutien-gorge est essentiellement psychologique. Quant aux femmes à forte poitrine, elles se sentent généralement plus soutenues et plus en confiance grâce au soutien-gorge.

Le port du soutien gorge empêche-t-il les tissus de soutien de se développer, voire favorise leur étiolement, au risque de voir le sein se dégrader ? 

Le sein ce n'est pas un muscle et les tissus ne peuvent donc pas se développer. Si la peau est de bonne qualité les seins tiennent, si elle n'est pas de bonne qualité, ils tombent. C'est la qualité et le poids des seins qui influent sur le maintien. Le soutien-gorge n'empêche pas forcément les seins de tomber mais le fait de ne pas en mettre ne va les remonter non plus. Souvent les gens qui courent mettent un soutien gorge car ce n'est pas très agréable.

Le choix de porter ou non un soutien-gorge doit-il dépendre de la taille de la poitrine ? 

Évidemment, les petites poitrines peuvent davantage se le permettre. Cela ne posera franchement pas de problèmes de relâchement pour les bonnets A ou B. En revanche, pour les C et les D, c'est une autre histoire ! Et au-delà, je crois que ce n'est pas pensable. Ce serait très mal vécu par les femmes, ce serait comme de ne pas porter de genouillères alors que vous avez mal aux genoux.
Médicalement, on peut parfaitement s'en passer, que que soit la taille des seins. Les arguments sont évidemment de l'ordre du confort. Mais se passer de soutien-gorge ne fera pas remonter vos seins, sinon les seins de certaines femmes se trouveraient sous leurs clavicules. Le soutien-gorge n'est nocif pour autant à moins de le porter trop serré.

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !