Kadhafi / Rommel : même combat ! | Atlantico.fr
Atlantico, c'est qui, c'est quoi ?
Newsletter
Décryptages
Pépites
Dossiers
Rendez-vous
Atlantico-Light
Vidéos
Podcasts
Histoire
Le colonel Kadhafi est-il un digne successeur du maréchal Rommel ?
Le colonel Kadhafi est-il un digne successeur du maréchal Rommel ?
©

Guerre en Libye

Kadhafi / Rommel : même combat !

Le président sud-africain Jacob Zuma est en Libye ce lundi pour proposer une « sortie honorable » au président Kadhafi qui se targue d'avoir lu les carnets de campagne du maréchal Rommel. Il doit se souvenir que sans aviation, Tripoli est condamnée...

Guillaume  Lasconjarias

Guillaume Lasconjarias

Guillaume Lasconjarias est historien militaire et chercheur à l'Institut de recherche stratégique de l'École militaire (IRSEM).

 

Voir la bio »

Atlantico : Kadhafi a-t-il lu Rommel ?

Guillaume Lasconjarias : Oui, il se prétend un grand fan de Rommel. Il relirait avec plaisir ses mémoires de guerre et se prendrait pour un fils spirituel du Renard du Désert.

Cela incite-t-il les Alliés à relire aussi les ouvrages du « Renard du désert » ?

Ce serait utile si on avait un équilibre des forces comme pendant la Deuxième guerre mondiale. Mais d'un côté, les rebelles anti-Kadhafi n'ont pas un niveau de techniques et de compétences qui soit au niveau de la VIIIe armée de Montgomery. Et en face, les forces loyalistes - sacrément réduites - ne sont pas l'alliance germano-italienne.

Inutile donc de relire Rommel ! En 2011, il n'y a pas un char ni une unité de l'armée loyaliste qui puisse se déplacer à l'abri des coups, de jour comme de nuit, ou dans un vent de sable... Le moindre bombardier de l'Otan est mille fois plus efficace que tous les appareils de la Desert Air Force. On a un saut technologique sans commune mesure.

Alors Kadhafi, est-il un digne successeur de Rommel ?

Non, s'il ne comprend pas qu'en ne maitrisant pas son espace aérien il n'a plus aucune chance de dominer le pays entier.

Quelles sont les similitudes en termes de combat dans le désert ?

La grande leçon du combat dans le désert, c'est que c'est d'abord un cauchemar logistique. Vous gagnerez ou vous perdrez uniquement si vous assurez un ravitaillement en eau, en munition et en essence. Sinon vous n'avez aucune chance de prendre la capitale à votre adversaire.

Kadhafi comme Rommel perdra-t-il Tripoli à cause d'un embargo ?

C'est possible. La capitale libyenne est déjà tombée en 1943 car les Britanniques ont bénéficié de ressources humaines et matérielles acheminées par les ports d'Algérie et du Maroc. Tandis que la plupart des bateaux Allemands -qui passaient par la Méditerranée- ont été coulés ou contraints de faire demi-tour par les forces aériennes britanniques. En 2011, c'est pareil ! L'aspect « no fly zone » et l'embargo sur les armes et les matériels ainsi que le blocus du port de Tripoli, peuvent donner des résultats. La question, c'est en combien de temps...

Rommel comme Kadhafi vont subir une supériorité aérienne de l'adversaire ?

Oui, de 1940 à 1942, les Britanniques avaient une unité très performante spécialement dédiée à la guerre du désert, la Desert Air Force. L'Otan en 2011 a opéré comme l'aviation britannique contre Rommel : en attaquant les lignes arrière et les lignes logistiques. En plus, si à l'époque il était difficile de détruire un char d'un avion, aujourd'hui c'est très simple. Kadhafi le sait. Il utilise maintenant des pick-up militaires qu'il cache dans la population civile. Cette nouvelle stratégie explique sans doute l'envoi d'hélicoptères des Alliés afin de pouvoir approcher davantage du sol et faire le distinguo entre véhicules civils et militaires.

Rommel a finalement perdu...

Oui, Hitler l'a appelé en France. Mais ça ne risque pas d'arriver pour Kadhafi ! Le vieux dictateur peut agir comme un renard blessé dans son terrier. Il peut-être très dangereux ! Il peut infliger encore des dégâts et il a du temps. La vraie question est de savoir combien de temps l'Otan et l'opinion publique accepteront de frapper la Libye. On est à neuf semaines d'opérations. Mais un régime ne change pas en frappant seulement ses systèmes de commandement et, ici ou là, une pièce d'artillerie ou un char...

En raison de débordements, nous avons fait le choix de suspendre les commentaires des articles d'Atlantico.fr.

Mais n'hésitez pas à partager cet article avec vos proches par mail, messagerie, SMS ou sur les réseaux sociaux afin de continuer le débat !